Grève sur fond de tensions chez Behr

Publié le 03/11/2010
Les employés de production de l'entreprise Behr, implantée sur l'Europôle de Hambach, spécialisée dans la fabrication de systèmes de climatisation et de refroidissement, ont entamé un mouvement de grève, hier matin.
Grève sur fond de tensions chez Behr
Grève sur fond de tensions chez Behr
Les employés de production de l'entreprise Behr, implantée sur l'Europôle de Hambach, spécialisée dans la fabrication de systèmes de climatisation et de refroidissement, ont entamé un mouvement de grève, hier matin.

© Le Républicain Lorrain, Mercredi le 03 Novembre 2010 / Région /

 

Dès 6 h, ils ont filtré l'accès à la zone industrielle où est notamment située l'usine Smart. Les camions n'ont pas pu effectuer leurs livraisons et le trafic a été fortement perturbé. Les grévistes revendiquent, entre autres, une augmentation salariale de 100 EUR net par mois et de la prime de nuit de 11 à 20 %. Mais ces demandes ont reçu une fin de non-recevoir de la part de la direction vendredi, lors des négociations annuelles obligatoires. Ce refus a entraîné la mobilisation des salariés. « La direction veut faire sa forte tête et annonce ne pas avoir le budget pour ces augmentations », explique Thierry Riff, délégué CFDT. « Ça fait quinze ans qu'on travaille ici, on gagne en-dessous du Smic. On en a marre », enchaîne son collègue CGT, Coskun Erdogan. Dans son tract, l'intersyndicale CGT-FO-CFDT affirme en effet qu'une fois les différentes primes retirées, un ouvrier de Behr gagne 990 EUR.

Cette grève intervient dans un contexte déjà tendu, suite au rachat cet été du groupe Behr par la société Mahle. Un rachat qui suscite de nombreuses inquiétudes parmi le personnel.

Dans l'après-midi, quelques camions ont pu livrer l'usine Smart, à cours de roues et de sièges. Mais le mouvement a été reconduit pour aujourd'hui.

Contactée, la direction de Behr n'a pas souhaité s'exprimer.