Hospitalor : des réponses exigées

Publié le 15/01/2011
Lors du CE extraordinaire d'Hospitalor, hier, à Saint-Avold, l'intersyndicale CFDT-CGT-FO a déposé une série de questions avant de quitter la séance.
Hospitalor : des réponses exigées
Hospitalor : des réponses exigées
Lors du CE extraordinaire d'Hospitalor, hier, à Saint-Avold, l'intersyndicale CFDT-CGT-FO a déposé une série de questions avant de quitter la séance.

© Le Républicain Lorrain, Samedi le 15 Janvier 2011 / STA & FOR

Quelle est la liste des activités et des services concernés dans les trois prochaines années par un projet de restructuration ? Quelles sont les mesures d'accompagnement (social) prévues pour les salariés des services qui risquent de fermer ? Quels sont les moyens financiers nécessaires pour mener à bien ces opérations ? » Telles sont quelques-unes des dix questions posées, par écrit, à la direction d'Hospitalor par l'intersyndicale CFDT-CGT-FO, hier, lors du comité d'entreprise extraordinaire à Saint-Avold.

Une situation dommageable

Celui-ci se déroulait dans le cadre d'un droit d'alerte, obtenu auprès du tribunal de grande instance de Saint-Avold le 4 janvier dernier. Le comité d'entreprise estimait en effet ne pas être en mesure de donner un avis motivé sur le projet de fermeture de la maternité et de la pédiatrie d'Hospitalor Saint-Avold, faute d'éléments suffisamment clairs et précis quant au devenir des salariés. Ces fermetures interviennent dans le cadre des restructurations de l'offre de soins du Bassin houiller. « La procédure d'alerte est claire, nous la suivons à la lettre. Nous avons donc déposé une série de questions à la direction en demandant, sous quinze jours, une réponse écrite », expliquent les représentants de l'intersyndicale.

L'autre point de ce CE extraordinaire concernait la présentation du nouveau président intérimaire de l'association, Éric Groh, intervenant à la suite du départ de Daniel Voriot, le 29 décembre 2010. Celui-ci a regretté le départ des représentants de l'intersyndicale après le dépôt des questions, estimant que la situation est dommageable pour un premier contact. En fonction des réponses, l'intersyndicale décidera, ou non, de poursuivre la procédure.

O. F.