Huissiers à Arcelor : délibéré rendu le 10 mai

Publié le 25/04/2012
Après plus de deux mois de combat, les salariés d'Arcelor- Mittal à Florange ne lâchent toujours rien.
Huissiers à Arcelor : délibéré rendu le 10 mai
Huissiers à Arcelor : délibéré rendu le 10 mai
Après plus de deux mois de combat, les salariés d'Arcelor- Mittal à Florange ne lâchent toujours rien.

© Le Républicain Lorrain, Mercredi le 25 Avril 2012 / Région /


Marche vers Paris, concerts, installation d'un campement devant l'usine, les grévistes font preuve d'imagination pour contourner l'ordonnance rendue par le président du tribunal de grande instance de Thionville, le 7 mars dernier. Cette décision de justice permet d'empêcher toute entrave au fonctionnement du site, à l'exercice du travail, à la circulation des biens et des marchandises, à la liberté du commerce et de l'industrie. Le tout sous menace d'intervention des huissiers.

Cette affaire fait suite à des occupations ponctuelles et symboliques menées par l'intersyndicale. Elle a été examinée, hier matin, par le tribunal, lors d'une audience en référé sollicitée par l'avocat de l'intersyndicale CFDT-CGT, Me Laurent Paté, en vue d'annuler la procédure et de confronter les parties. « Cette ordonnance a des conséquences importantes. Elle porte atteinte à la liberté syndicale, à l'exercice du droit de grève », martèle le conseil des salariés, présents en nombre à l'audience. L'avocat, comme ses clients, regrette que cette décision ait été prise sans débat contradictoire préalable, « pourtant possible », maintient-il.

De son côté, l'avocat parisien représentant la direction d'ArcelorMittal a souligné que « le mouvement social ne permet pas tous les types de comportement », rappelant que la mobilisation des employés se poursuit et continue d'alerter l'opinion malgré tout.

Les salariés secouent la tête. Certains sont déçus mais tous sont déterminés. Le délibéré sera rendu le 10 mai par la juge.

F. T.