Ils ont dit

Publié le 03/10/2012
Chérèque : pas possible d'obliger Arcelor à vendre ce qu'il ne veut pas
Ils ont dit
Ils ont dit
Chérèque : pas possible d'obliger Arcelor à vendre ce qu'il ne veut pas

© Vosges Matin, Mercredi le 03 Octobre 2012 / France Monde + Est Républicain

 

 

Montebourg : des contacts avec les aciéristes ont commencé

 

« Nos émissaires et ambassadeurs aujourd'hui ont déjà commencé à prendre contact avec l'ensemble des aciéristes du monde entier », a déclaré le ministre qui a estimé que cette action « difficile » ne pouvait « pas s'accommoder d'une absence d'unité de l'ensemble des Français autour de la Lorraine ».

Chérèque : pas possible d'obliger Arcelor à vendre ce qu'il ne veut pas

 

« Vous ne trouverez pas une loi qui soit constitutionnelle qui oblige un propriétaire à vendre ce qu'il ne veut pas vendre », a affirmé mardi le secrétaire général de la CFDT François Chérèque. « Il n'y a pas de solution à ce problème-là. La seule solution qu'on peut trouver » c'est d'obliger les propriétaires « à vendre la partie qui ne les intéresse pas », a souligné le dirigeant cédétiste.

Les syndicats d'ArcelorMittal ont dénoncé la décision du sidérurgiste de ne céder que des sites qui, selon eux, n'intéresseront aucun repreneur.

Nicolas Dupont-Aignan : « Ce désastre était prévisible »

 

Dans un communiqué le président de Debout la République écrit : « Ce désastre était prévisible. Il est la conséquence directe et logique de choix politiques absurdes.

En 2006, au moment du rachat par Mittal d'un de nos fleurons Arcelor, j'avais été le seul député à mettre en garde contre ce baiser de Judas. »