Information judiciaire la semaine prochaine

Publié le 18/07/2009
Hier matin, Philippe Leonardo, substitut du procureur au tribunal de Sarreguemines, a assuré qu'une information judiciaire allait bien être ouverte après l'explosion d'un surchauffeur qui a coûté la vie à deux ouvriers et fait six blessés sur la plate-forme chimique de Carling/Saint-Avold (lire RL de jeudi et vendredi).
Information judiciaire la semaine prochaine
Information judiciaire la semaine prochaine
Hier matin, Philippe Leonardo, substitut du procureur au tribunal de Sarreguemines, a assuré qu'une information judiciaire allait bien être ouverte après l'explosion d'un surchauffeur qui a coûté la vie à deux ouvriers et fait six blessés sur la plate-forme chimique de Carling/Saint-Avold (lire RL de jeudi et vendredi).

Elle le sera dans le courant de la semaine prochaine, au pôle de l’instruction du tribunal de grande instance de Metz, probablement pour homicide involontaire et blessures involontaires contre X.
Cette procédure permettra notamment aux blessés lors de cet accident industriel, mais aussi aux familles des salariés tués, d’avoir accès au dossier. Les enquêteurs de la police judiciaire de Metz et Strasbourg, saisie dès mercredi, poursuivent leurs investigations dans une enquête qui promet d’être complexe.

CHS-CT lundi

Le syndicat FO a d’ailleurs annoncé qu’il se portera partie civile. Bernard Harter, secrétaire de section CFDT à Carling, a confirmé que son syndicat en fera tout autant. «Nous attendons également l’enquête qui doit être menée par le comité d’hygiène et sécurité-conditions de travail du site de Total Petrochemicals Carling », assurent Arlette Perray et Martial Chudy, de FO.
Une réunion du CHS-CT est, en effet, convoquée dès lundi prochain. Ce comité représentatif du personnel mènera ses propres investigations. Des membres du CHS-CT, de tous les syndicats représentés sur la plate-forme, pourront être reçus par la direction, poser leurs questions, avoir accès à tous les documents relatifs à ce qui s’est passé dans l’usine, entre le 13 et le 15 juillet. Ils iront aussi sans doute sur le terrain et feront leurs analyses sur les causes du drame pour en faire part à la direction comme aux enquêteurs de police.

S. M.
Publié le 18/07/2009 (Région)