Investissements innovations : cote d'alerte

Publié le 14/08/2012
C'était en 2006, après les craintes suscitées par l'OPA Mittal sur le groupe Arcelor... un vent de soulagement avait soufflé sur Florange.
Investissements innovations : cote d'alerte
Investissements innovations : cote d'alerte
C'était en 2006, après les craintes suscitées par l'OPA Mittal sur le groupe Arcelor... un vent de soulagement avait soufflé sur Florange.

© Le Républicain Lorrain, Mardi le 14 Aout 2012 / THI /

 

 
 

 Le plan Apollo, qui prévoyait la fermeture des hauts-fourneaux, passait à la trappe. « Dans le même temps, rappelle Edouard Martin (CFDT), ce plan disait vouloir faire de Florange son fleuron en se concentrant sur ses aciers plats

Or, avec Mittal, jusqu'en 2009, date de la mise à l'arrêt temporaire de la filière liquide, le site n'a connu que très peu d'investissement de transformation ou de croissance ; l'essentiel de l'investissement se concentrant sur la maintenance ou l'environnement. Le rapport rappelle comment le groupe Arcelor avait placé l'innovation au coeur de sa stratégie et consacré un effort important pour développer ses aciers plats à fort contenu technologique et à haute valeur ajoutée.

Aujourd'hui, Florange, malgré ses efforts pour maintenir une qualité digne de sa clientèle automobile haut de gamme, perd des parts de marché. Preuve, la fuite d'une partie de commande Mercedes de 300 000 tonnes, pour cause de qualité. « Le savoir-faire est toujours là, mais si on ne remplace pas le rouleau d'électrozingage (500 000 EUR) on ne pourra plus faire face. La commande est passée à Gand... Le patron de Flat carbone Europe est justement flamant ! ». L'Usibor grande largeur, acier plat ultra-léger attendu par tous les constructeurs haut de gamme, un projet techniquement bien avancé... n'est toujours pas acté ! Du jamais-vu pour Florange qui avait toujours été à l'avant-garde.