L'avenir de l'Amapa se décide aujourd'hui

Publié le 18/09/2012
L'Association mosellane d'aide aux personnes âgées et handicapées (Amapa) a rendez-vous, ce matin, avec son avenir. La chambre commerciale de Metz doit faire un point sur la situation financière de ce mastodonte de l'aide à domicile, secoué depuis des années par des problèmes de trésorerie.
L'avenir de l'Amapa se décide aujourd'hui
L'avenir de l'Amapa se décide aujourd'hui
L'Association mosellane d'aide aux personnes âgées et handicapées (Amapa) a rendez-vous, ce matin, avec son avenir. La chambre commerciale de Metz doit faire un point sur la situation financière de ce mastodonte de l'aide à domicile, secoué depuis des années par des problèmes de trésorerie.

© Le Républicain Lorrain, Mardi le 18 Septembre 2012 / Région /

 

 

 

Lors de son placement en redressement judiciaire, décidé le 25 juillet dernier, le tribunal avait donné moins de deux mois à la direction placée sous tutelle pour montrer que l'Amapa reste viable, après avoir cumulé jusqu'à 6,5 MEUR de passif.

Alors ? Après avoir mobilisé les troupes tout l'été, après avoir mené quelques mouvements de contestation - une façon de mettre la direction devant ses responsabilités -, les syndicats attendent cette échéance avec prudence. Mais aussi avec détermination. Ils seront devant le tribunal vers 8h45.

« On ignore complètement dans quel état se trouve l'association, prévient Murielle André (CFDT). Les prochaines échéances judiciaires sont importantes. » Celle d'aujourd'hui devrait aboutir à un prolongement de la procédure de redressement judiciaire. Autre date décisive : le 20 septembre. « Ce jour-là, on saura combien de sociétés ont déposé un dossier pour reprendre l'Amapa », indique la CFDT. Une quarantaine se seraient montré intéressées. De là à approfondir le projet...

C'est, en tout cas, la solution désormais privilégiée par l'organisation syndicale. « Il nous semble que pour préserver l'emploi, c'est la meilleure des possibilités. D'où l'importance de maintenir une activité et de briser la mauvaise pente constatée ces derniers mois. Il faut donner envie aux repreneurs d'investir. Il y a beaucoup d'emplois en jeu. » Plus de 2 000 exactement.

L'Association mosellane d'aide aux personnes âgées s'occupe de 12 000 bénéficiaires.

K. G.