La CFDT au côté des des victimes italiennes

Publié le 14/02/2012
La CFDT mineurs de Freyming-Merlebach a organisé un bus à destination de l'Italie afin d'aller soutenir les victimes de l'amiante lors du plus grand procès jamais organisé dans ce genre d'affaire.
La CFDT au côté des des victimes italiennes
La CFDT au côté des des victimes italiennes
La CFDT mineurs de Freyming-Merlebach a organisé un bus à destination de l'Italie afin d'aller soutenir les victimes de l'amiante lors du plus grand procès jamais organisé dans ce genre d'affaire.

© Le Républicain Lorrain, Mardi le 14 Février 2012 / FOR /

 

 

 

 A son bord, 32 militants et des victimes de l'amiante. Le tribunal de Turin a condamné, hier, à 16 ans de prison les dirigeants d'Eternit à la base d'une catastrophe sanitaire et environnementale majeure.

Du côté du syndicat on se félicite de cette condamnation car « En France comme en Italie, les empoisonneurs doivent être jugés ». Ce jugement était très attendu. Par les victimes italiennes d'abord qui n'ont pu toutes pénétrer dans la salle d'audience mais aussi pour les victimes et les veuves venues de différents pays dont la France. Avec l'Andeva, une délégation de 160 victimes et veuves était venue à Turin de toutes les régions de France (Bourgogne, Rhône Alpes, Martigues, Dunkerque, Paris). Parmi eux des anciens d'usines françaises d'Eternit.

« Cette condamnation pénale est une première mondiale. Elle résonne comme un avertissement pour tous ceux qui ont fait passer le profit avant la santé des ouvriers et comme un encouragement à continuer la lutte pour la justice, pour l'éradication de l'amiante et pour la recherche médicale », explique François Dosso, de la CFDT Mineurs.