La CFDT mobilise ses troupes

Publié le 24/02/2010
Informer et mobiliser. Ce sont les deux mots d'ordre de la CFDT. Le syndicat organise des réunions pour les affiliés du régime minier, « mis à mal par le gouvernement ».
La CFDT mobilise ses troupes
La CFDT mobilise ses troupes
Informer et mobiliser. Ce sont les deux mots d'ordre de la CFDT. Le syndicat organise des réunions pour les affiliés du régime minier, « mis à mal par le gouvernement ».

Le Républicain Lorrain, Mardi le 23 Février 2010 / FOR
 

 

Plus de 80 personnes ont fait le déplacement, hier, au centre Daniel-Balavoine de Cocheren. Photo Philippe RIEDINGER.

Ils croient qu'on est vieux, qu'on est foutus. On va leur rappeler ce que sont les mineurs ! », tonne un homme au fond de la salle., applaudi par ses camarades. Hier, plus de 80 personnes ont ainsi assisté à la première réunion organisée par la CFDT, au centre Daniel-Balavoine de Cocheren. « Nous organisons quatre assemblées de ce type. L'objectif est d'informer nos adhérents, de mobiliser les affiliés et de définir ensemble des moyens d'action », assure Luc Meichelbeck, secrétaire général CFDT des mineurs Lorraine.

Le thème général est la défense du régime de sécurité sociale minière. Autour de trois axes. Le premier est celui du rattrapage des pensions pour les mineurs ayant liquidé leur pension avant 1987. « Des propositions ont été faites par les ministères, mais elles ne nous conviennent pas », indique Luc Meichelbeck. « D'abord parce que la revalorisation est étalée sur 5 ans, alors qu'ion a une population qui a au minimum 73 ans. Ensuite parce qu'en contrepartie, on nous demande de vendre nos centres de vacances. Ce qui paye deux fois la mesure, c'est aberrant. »

Deuxième point à l'ordre du jour : la suppression par décret de l'article 2/2/b. « Cela correspond à une remise en cause de la gratuité des soins ; c'est intolérable. » Dernier différend soulevé : la garantie d'emploi pour le personnel du régime minier. « Alors même qu'un accord-cadre a été signé par la CAN, le ministère nous dit qu'il ne sera pas validé. C'est une vraie remise en cause de la parole de l'Etat. »

Lors de la réunion d'hier matin, tous ces points ont été abordés. « Nos adhérents et les affiliés sont les premiers concernés. On leur donne des explications. » Les participants ont d'abord écouté avant d'intervenir. la plupart d'entre-eux ont évoqué des cas personnels, montrant leur incompréhension et leur colère par rapport au fait, notamment, que des frais de déplacement ou d'hébergement n'étaient plus pris en charge. Pour Robert Schmitz, figure emblématique de la CFDT, « tous ces problèmes sont connus. On ne doit pas agir seul, mais tous ensemble, comme si nous étions encore au boulot. La vie est un combat permanent et nous devons à nouveau mener le combat ! » Son intervention a été saluée par une salve d'applaudissements. « Oui, on commence à toucher les acquis, petit à petit, et à al fin il ne reste plus rien. »

Prochaines réunions

Aujourd'hui à 9 h 30 à a Neuland à Creutzwald, vendredi à 9 h 30 à la salle Herrenwald à Faulquemont, le mardi 2 mars à 9 h 30 en mairie de Forbach.

Renseignements au 03 87 04 71 75.