La CFDT retourne au charbon pour sauver le régime minier

Publié le 19/06/2012
Des mineurs de charbon et de fer des bassins lorrains regroupés sous la bannière de la CFDTont manifesté, hier à Metz, pour stopper le démantèlement du régime minier.
La CFDT retourne au charbon pour sauver le régime minier
La CFDT retourne au charbon pour sauver le régime minier
Des mineurs de charbon et de fer des bassins lorrains regroupés sous la bannière de la CFDTont manifesté, hier à Metz, pour stopper le démantèlement du régime minier.

© Le Républicain Lorrain, Mardi le 19 Juin 2012 / Région /

 

 

Mineurs de charbon et de fer ont diffusé une lettre ouverte aux parlementaires pour que cesse le démantèlement du régime minier. Photo Marc WIRTZ

Depuis le cataclysme de la fermeture des mines de fer et de charbon en Lorraine, les syndicats de mineurs luttent pour préserver ce qui reste : le régime spécial de sécurité sociale. Le régime minier concerne environ 179 000 personnes en France et combine une assurance-maladie (prise en charge à 100 %), avec une offre de soins dans des établissements de santé, sur un parcours de soins complet.
Stopper le démantèlement

Hier à Metz, une bonne cinquantaine d'anciens mineurs de charbon et de fer a manifesté devant le siège de la sécurité sociale des mines, la Carmi, 21 avenue Foch. Ils ont remis à la direction une lettre ouverte, adressée aux députés des bassins miniers de Lorraine, à qui ils demandent d'agir au plus vite afin de stopper le démantèlement du régime minier et de son réseau de soins, décidé par le gouvernement Sarkozy.

« Depuis 2009 plusieurs décrets ont mis à mal le régime minier. Le dernier en date, du 30 août 2011, prévoit le transfert au régime général au plus tard pour 2013 », explique M.  Sauer, représentant syndical des « gueules noires ».

« Nous nous adressons au Président Hollande qui, en octobre 2011, avant les primaires socialistes, avait promis de stopper les transferts prévus au décret d'août 2011. Deux jours avant son élection, le 4 mai, il avait déclaré : 'La Justice, c'est rétablir le régime minier qui a été mis en cause'. Il doit tenir son engagement », poursuivent les militants.

Des soins de proximité pour tous

Ils avaient rencontré auparavant les députés ou leurs attachés parlementaires des secteurs concernés : Forbach, Sarreguemines, Boulay-Bouzonville et Meurthe-et-Moselle.

Aux cris de « le régime minier c'est le travail et c'est la santé » ils se sont rendus au siège de la Sécurité Sociale, rue Haute-Seille à Metz. Les mineurs réclament le maintien du régime spécial, de son réseau de soins, de la gratuité des soins mais aussi la garantie d'emploi des personnels, du maintien de leur convention collective, la revalorisation des retraites et la possibilité pour toute la population des bassins miniers d'avoir accès à des soins de proximité de qualité.

C. L.
 
Républicain Lorrain FOR + SRG + STA)
..... Laurent Kalinowski : Après une courte nuit, sa journée a débuté avec la visite d'une délégation de syndicalistes CFDT venus lui rappeler de ne pas oublier de défendre le régime minier...