La justice suspend le plan social de Steelcase en Alsace

Publié le 16/06/2010
La justice a ordonné, hier, la suspension, pour vice de forme, du plan de sauvegarde de l'emploi du fabricant de mobilier de bureaux Steelcase, devant aboutir à la fermeture de l'usine de Marlenheim (Bas-Rhin) avec au moins 74 licenciements à la clé.
La justice suspend le plan social de Steelcase en Alsace
La justice suspend le plan social de Steelcase en Alsace
La justice a ordonné, hier, la suspension, pour vice de forme, du plan de sauvegarde de l'emploi du fabricant de mobilier de bureaux Steelcase, devant aboutir à la fermeture de l'usine de Marlenheim (Bas-Rhin) avec au moins 74 licenciements à la clé.

© Le Républicain Lorrain, Mercredi le 16 Juin 2010 / Région /

 

Saisi en référé par quatre syndicats (CGT, CFDT, FO et indépendants), le tribunal de grande instance de Strasbourg a ordonné la suspension de la procédure d'information-consultation du CE en raison d'un défaut dans la convocation des représentants du personnel.

Selon M. Pannekoecke, délégué central CGT, ce seul motif a suffi au tribunal, qui n'a pas estimé nécessaire d'examiner les autres points contestés, comme le calendrier des licenciements, jugé imprécis par les syndicats.

Steelcase, également présent à Sarrebourg (sièges de bureau), avait annoncé en avril la fermeture, à terme, de Marlenheim (armoires métalliques et plateaux de bureaux, 202 salariés) en raison de la « crise sans précédent » du mobilier de bureau.

Selon la direction, les licenciements secs se limiteront à 74 grâce à des transferts et créations de postes à Wisches (Bas-Rhin) et Sarrebourg.