Les contrôleurs du travail veulent défendre leur statut

Publié le 04/02/2011
Les contrôleurs du travail dans la rue
Les contrôleurs du travail veulent défendre leur statut
Les contrôleurs du travail veulent défendre leur statut
Les contrôleurs du travail dans la rue

Le Républicain Lorrain, Vendredi le 04 Février 2011 / Moselle Actualités /

 

Une trentaine de contrôleurs du travail mosellans ont manifesté, hier matin, devant l'Institut régional d'administration de Metz à l'occasion de la Journée des métiers organisée par la Direccte. Cette toute nouvelle entité, qui résulte de la réforme des services publics, regroupe les directions régionales des services du ministère de l'Economie et du ministère du Travail. « On était censés présenter notre métier aux autres agents de contrôle. Alors même que notre travail est dévalorisé ! », ont dénoncé les membres de l'intersyndicale (CGT, CFDT, FO, SNUFTEF, FSU, Sud et Unsa).

Depuis 2003, les contrôleurs du travail étaient classés dans la catégorie intermédiaire B + de la fonction publique. Or, « on va désormais se retrouver dans le Nouvel espace statutaire (Nes) commun à tous les agents de catégorie B », ont-ils déploré. Selon eux, les contrôleurs du travail doivent conserver leur statut spécifique qui répond « à un niveau de technicité et de responsabilité » important. D'autant plus « en ces temps de crise économique et d'explosion de la demande sociale. Le contrôleur apporte gratuitement au salarié la connaissance de ses droits  ». Les agents exigent l'ouverture de négociations. A Paris, le 6 mai 2010, puis le 20 janvier dernier, pour exiger notamment leur classement en catégorie A de la fonction publique, ils n'ont pas été entendus par le ministre du Travail. Leur nombre restreint - 48 en Moselle, un millier dans toute la France - ne les aide pas à attirer l'attention sur eux...