Les mineurs CFDT s'invitent chez les socialistes

Publié le 01/09/2011
Mardi soir, le syndicat des mineurs CFDT, apprenant que le Parti socialiste tenait une réunion en vue des sénatoriales à la salle des fêtes de Forbach, est venu à la rencontre de la tête de liste.
Les mineurs CFDT s'invitent chez les socialistes
Les mineurs CFDT s'invitent chez les socialistes
Mardi soir, le syndicat des mineurs CFDT, apprenant que le Parti socialiste tenait une réunion en vue des sénatoriales à la salle des fêtes de Forbach, est venu à la rencontre de la tête de liste.

© Le Républicain Lorrain, Jeudi le 01 Septembre 2011 / FOR /

 

 

Photo Philippe RIEDINGER.

 

« Nous avions fait la même chose à Freyming-Merlebach avec les gens de l'UMP. À chaque fois que nous aurons l'occasion de rencontrer des politiques nous serons là ! » Mardi soir, François Dosso, représentant des mineurs CFDT, s'est invité à la réunion tenue par le Parti socialiste dans le cadre de la campagne des sénatoriales.

Une quinzaine de syndicalistes sont arrivés devant la salle des fêtes en même tant que les militants socialistes.

A chaque réunion

« Cette rencontre du PS n'était pas annoncée, nous l'avons appris par hasard », explique François Dosso, indiquant que le syndicat des mineurs CFDT est bien résolu à s'inviter « à chaque réunion politique dont nous aurons connaissance. Nous ne venons pas perturber la rencontre, nous voulons juste voir la tête de liste pour lui demander qu'il s'engage à défendre le régime minier. »

Accueillis amicalement par le maire socialiste de Forbach, Laurent Kalinowski, les manifestants ont eu l'occasion de remettre leur motion aux élus présents.

À l'écoute, le sénateur Todeschini a pris note de leurs doléances.

« Nous sommes là pour lui rappeler la situation qui est faite actuellement par la majorité gouvernementale à la corporation minière et plus largement aux habitants du bassin houiller », détaille le porte-parole des mineurs, en dénonçant la remise en cause incessante du droit de la santé pour tous « concoctée par les technocrates qui nous dirigent. »

Les mineurs CFDT ont également demandé aux élus régionaux du PS d'intervenir avec force pour que « les instances nationales du Parti socialiste s'engagent à maintenir les droits de mineurs en revenant s'il le faut sur les dispositions mises en cause depuis septembre 2009 par la majorité UMP. »