Les prud'hommes reviennent en audience foraine

Publié le 26/01/2011
Une manifestation de contentement... Le principe est assez rare pour être souligné. Tôt demain matin, organisations syndicales, travailleurs et peut-être quelques personnalités politiques pourraient se retrouver devant le tribunal d'instance de Sarrebourg.
Les prud'hommes reviennent en audience foraine
Les prud'hommes reviennent en audience foraine
Une manifestation de contentement... Le principe est assez rare pour être souligné. Tôt demain matin, organisations syndicales, travailleurs et peut-être quelques personnalités politiques pourraient se retrouver devant le tribunal d'instance de Sarrebourg.

Le Républicain Lorrain, Mercredi le 26 Janvier 2011 / SRB
 

 

Le tribunal d'instance de Sarrebourg héberge dès demain matin la première audience foraine des prud'hommes. Elles auront désormais lieu chaque dernier jeudi du mois. Photo Laurent MAMI.

 « Histoire de marquer le coup », résume Gérard Saint-Eve, secrétaire général de la section locale CFDT. Les citoyens du pays de Sarrebourg n'ont certes pas récupéré leur conseil des prud'hommes, déplacé sur Metz fin 2008. Mais la procédure sera malgré tout allégée à partir de ce jeudi 27 janvier grâce à la mise en place d'audiences foraines, une fois par mois. Un timide retour en arrière car les justiciables devront déposer leur requête auprès du conseil des prud'hommes à Metz et les jugements y seront toujours rendus.

Dans l'histoire, le tribunal d'instance de Sarrebourg, rue Clemenceau, ne fait que prêter sa salle d'audience et solliciter un de ses greffiers pour y assister. Jeudi matin, les conseillers prud'homaux (détachés du conseil messin) ne crouleront pas encore sous les dossiers. Trois audiences en conciliation dans la matinée (en présence des deux parties) et une autre en référé (traitement urgent) dans l'après-midi sont prévues. Si aucun accord n'est trouvé, les affaires seront alors reportées en audience de jugement, à Metz cette fois.

« Il faut maintenant que les gens prennent le pli », conclut Gérard Saint-Eve. En deux ans, le nombre d'affaires prud'homales concernant le pays de Sarrebourg avait considérablement chuté. Preuve que l'éloignement de cette juridiction fondamentale avait rendu le justiciable plus vulnérable.

Renseignements et enregistrement des dossiers auprès du conseil des prud'hommes de Metz.Tél. : 03 87 76 14 80.