Les salariés font leurs (dé)comptes

Publié le 18/04/2010
Le positif est de retour, tel est le slogan défendu par l'enseigne Carrefour. Mais hier matin, les salariés du supermarché thionvillois, au nombre de quatre-vingts, ont quitté leurs postes trois heures durant pour dénoncer des conditions de travail qu'ils jugent inacceptables.
Les salariés font leurs (dé)comptes
Les salariés font leurs (dé)comptes
Le positif est de retour, tel est le slogan défendu par l'enseigne Carrefour. Mais hier matin, les salariés du supermarché thionvillois, au nombre de quatre-vingts, ont quitté leurs postes trois heures durant pour dénoncer des conditions de travail qu'ils jugent inacceptables.

© Le Républicain Lorrain, Dimanche le 18 Avril 2010 / THI /

A l'appel de la CFDT, 80 employés du supermarché Carrefour ont quitté leur poste hier matin durant trois heures. Photo Philippe NEU

« Il s'agit d'un mouvement national, a précisé Jean-Marie Vannson de la CFDT. Aujourd'hui chez Carrefour, on nous demande d'en faire toujours plus, les départs à la retraite ne sont plus remplacés ni les congés longue durée. Ils veulent instaurer un système de prime d'absentéisme. Pour espérer la percevoir, il ne faudra pas être enceinte ni malade. » En parallèle, les salaires n'augmentent pas, « ni les paniers repas ».
Sur le plan local, des revendications similaires (remplacements et embauches) ont été formulées à la direction. « On en profite pour faire signer des pétitions aux clients. En aucun cas on ne cherche à faire chuter le chiffre d'affaires. ce qu'on souhaite c'est améliorer nos conditions de travail. »

Hier matin, seules huit caisses du supermarché étaient ouvertes. « Elles sont tenues par des étudiants, a souligné une dame, travaillant dans la grande surface depuis 1971. La situation s'est dégradée au fil des années. Parfois la même personne doit gérer trois rayons à la fois. C'est une question de rentabilité » A l'issue d'une entrevue de trente minutes avec la direction, la délégation de la CFDT a déploré : « Aucune avancée notoire nous a été faite. On attend une réponse nationale la semaine prochaine. Si on n'est pas entendu, on reconduira le mouvement le 30 avril ».

S. F. 



Débrayage chez Carrefour à Thionville