Malbrouck contraint à la fermeture le 1er mai

Publié le 28/04/2012
La décision est tombée hier soir à 17h, en direct du tribunal administratif de Strasbourg. Elle fait suite au recours de la CFDT quant à la décision du conseil général d'ouvrir sept sites touristiques départementaux. Dont le château de Malbrouck à Manderen.
Malbrouck contraint à la fermeture le 1er mai
Malbrouck contraint à la fermeture le 1er mai
La décision est tombée hier soir à 17h, en direct du tribunal administratif de Strasbourg. Elle fait suite au recours de la CFDT quant à la décision du conseil général d'ouvrir sept sites touristiques départementaux. Dont le château de Malbrouck à Manderen.

© Le Républicain Lorrain, Samedi le 28 Avril 2012 / THI

Dans l'esprit du Département, ça devait être une journée des familles avec visites gratuites pour tous.

Concernant Malbrouck, ça fait des années que le château est ouvert le 1er mai. Surtout, c'est l'occasion d'un partenariat particulièrement apprécié entre Manderen et le château de Sierck, grâce à l'organisation de la Marche des Seigneurs. Une marche qui relie les deux sites et permet aux participants d'allier esprit sain et corps sain. Et cette année, avec l'exposition Ben qui bat des records de participation, les marcheurs risquaient d'être particulièrement nombreux. Là, inutile de se faire d'illusion, ou d'espérer un dénouement heureux de dernière minute, le site sera fermé et les participants verront leur périple s'arrêter au pied d'un château... clos.

Paradoxalement, cette décision de fermer les sites donne un surcroît de travail aux services du conseil général : information des partenaires, annulation des groupes touristiques avec le risque de se voir attaqué pour rupture de contrat, correction des plannings, annulation d'animations... Au Département, on affirme que cette décision provoquerait une déception certaine pour les agents qui s'étaient portés volontaires. Elle pourrait d'ailleurs faire jurisprudence à l'échelle de la France, puisque légalement le 1er mai est le seul jour férié de l'année qui se doit d'être chômé et payé.

L. S.