Pas d'accord sur la méthode

Publié le 05/10/2012
Dès le 16 octobre, le groupe ArcelorMittal entendait débuter les négociations en vue d'un plan social, alors même qu'il avait fixé un ultimatum de deux mois au gouvernement pour trouver un éventuel repreneur.
Pas d'accord sur la méthode
Pas d'accord sur la méthode
Dès le 16 octobre, le groupe ArcelorMittal entendait débuter les négociations en vue d'un plan social, alors même qu'il avait fixé un ultimatum de deux mois au gouvernement pour trouver un éventuel repreneur.

© Le Républicain Lorrain, Vendredi le 05 Octobre 2012 / Région /

 

 

 

« Inacceptable ! » pour l'intersyndicale CGT-CFDT-FO, qui a annoncé, dès mardi, le boycott de cette première réunion sur l'accord de méthode. Une réunion précoce qui, faute de participants, serait repoussée à l'issue des soixante jours, soit le 1er décembre. C'est, en tout cas, ce qu'aurait d'ores et déjà laissé entendre la direction lors du dernier comité central européen. Un premier pas, alors que la direction générale d'ArcelorMittal a officiellement demandé, hier après-midi, aux militants de lever les blocages. Mais, hier soir, sous les tentes, les hommes restaient mobilisés.