Péages gratuits : la grève la plus populaire du monde

Publié le 12/06/2010
Les agents de la Sanef, qui gère les autoroutes de l'est de la France, sont en colère. Ils veulent une revalorisation salariale. Hier, ils ont refusé de travailler. Les automobilistes ne payaient pas sur l'A4, notamment à Saint-Avold.
Péages gratuits : la grève la plus populaire du monde
Péages gratuits : la grève la plus populaire du monde
Les agents de la Sanef, qui gère les autoroutes de l'est de la France, sont en colère. Ils veulent une revalorisation salariale. Hier, ils ont refusé de travailler. Les automobilistes ne payaient pas sur l'A4, notamment à Saint-Avold.

© Le Républicain Lorrain, Samedi le 12 Juin 2010 / STA

 
Les grévistes ont assuré des permanences de sécurité aux abords du péage de Saint-Avold. Mais c'est tout. Photo RL

C'est la grève la plus populaire du monde. Ici, on ne perturbe pas le trafic. Au contraire, grâce à notre mouvement, ça va plus vite et c'est gratuit ». Un agent en grève de la Sanef, au péage de Saint-Avold, résume bien la situation. Hier, une énorme majorité des salariés de la Sanef ont refusé de prendre leur poste de travail, notamment sur l'A4 et en particulier au péage de Saint-Avold. A l'appel de l'intersyndicale Unsa, CFDT, FO, CGT.
Dès 6 h du matin, un grand bouchon s'est formé au niveau de la gare de Saint-Avold. Ce qui a forcé la direction de la Sanef à lever les barrières et a laissé passer les usagers du grand ruban. Et c'était ainsi sur tout le réseau géré par Sanef. Metz-Strasbourg, notamment, gratuit pour une journée.

Selon les agents ayant participé au mouvement, on comptait « plus de 90 % » de grévistes à midi. « Chaque année, il y a une négociation sur les salaires. Cette fois, la direction a décidé unilatéralement d'une hausse générale de 0,8 %. C'est insuffisant selon nous. Nous réclamons une hausse générale de 1,5 % », indique Jean-Paul Guérin, délégué CGT et rattaché à la Sanef de Saint-Avold. Son collègue Patrick Locks insiste : « La direction a menti. Elle a parlé de crise, de trafic en baisse. Or, c'est faux. L'entreprise se porte bien et fait des bénéfices ».

Querelle de chiffres

Jean-Paul Guérin insiste : « De mai 2009 à mai 2010, on enregistre une hausse de 3 % du trafic poids lourds sur le réseau Sanef. Pour les véhicules légers, cette hausse est de 2 % ». Malgré la grève, des personnels ont assuré bénévolement des postes de sécurité aux abords du péage. Les agents semblent déterminés : ils ont promis de reprendre leur mouvement les vendredis 18 et 25 juin s'ils n'obtenaient pas gain de cause. Du côté de la direction de la Sanef, on indique que les négociations sont toujours en cours et qu'un nouveau rendez-vous avec les organisations représentatives du personnel devrait être fixé avant vendredi prochain.

En attendant, on semble aussi camper sur ses positions : « Une hausse moyenne de 1,8 % des salaires a été pratiquée au 1er janvier dernier ». Un argument réfuté par les agents : « Ce sont des hausses catégorielles, juste pour certaines catégories de salariés. Nous, nous voulons une hausse générale, pour tous, y compris les jeunes, de 1,5 % ». Concernant le trafic, là encore c'est une querelle de chiffres. La direction de Sanef considère que les chiffres de l'année 2009 doivent être pris en compte : soit une baisse de 0,3 % du trafic sur l'année. « Depuis, le trafic est effectivement reparti à la hausse, heureusement », reconnaît un porte-parole de la direction.

30 000 véhicules/jour franchissent la barrière de péage de Saint-Avold dont 6 000 poids lourds.

Stéphane Mazzucotelli.