POINTS DE TENSION

Publié le 11/09/2009
La crise économique entraîne de nombreux naufrages. Survol de quelques points chauds à surveiller dans le nord lorrain.
POINTS DE TENSION
POINTS DE TENSION
La crise économique entraîne de nombreux naufrages. Survol de quelques points chauds à surveiller dans le nord lorrain.

Les syndicats d’ArcelorMittal se sont montrés particulièrement prudents pendant l’arrêt des installations de la filière chaude, et se félicitent du redémarrage du haut fourneau P6 de Hayange. Mais la situation critique du sous-traitant Multiserv, à Uckange, éveille les soupçons d’Arlette Perray (FO), qui n’est pas loin de penser que la crise est utilisée là comme un «prétexte », alors qu’Alain Gatti (CFDT) dénonce un «effet d’aubaine ».

Chez Johnson Controls, à Sarreguemines, la situation est plus tendue que jamais. En jeu, 365 emplois… et la survie du pôle de transport Géodis, à Thionville-Metzange.
La centrale nucléaire de Cattenom a retrouvé un semblant de paix sociale après trois mois de conflit très durs au printemps. Les négociations salariales nationales de l’automne décideront de la reprise, ou non, des mouvements.
La cokerie de Carling se refuse à vivre ses derniers jours. Avec l’ensemble des organisations syndicales, les salariés manifestent ce matin à Metz.
La situation d’Eurostamp, à Villers-la-Montagne, est emblématique du drame vécu par les entreprises de sous-traitance pour l’automobile. Plus de 100 emplois sur 500 sont menacés, et les syndicats sont soudés pour obtenir un vrai plan de sauvegarde de l’emploi.

Publié le 11/09/2009 – France et Monde