Régime minier

Publié le 12/07/2012
Deux députés interpellés et une manif aujourd'hui
Régime minier
Régime minier
Deux députés interpellés et une manif aujourd'hui

© Le Républicain Lorrain, Jeudi le 12 Juillet 2012 / STA /

Les syndicats des mineurs maintiennent la pression sur la nouvelle majorité pour qu'elle revienne sur les orientations concernant l'avenir du régime minier.

Sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, des orientations avaient été prises concernant la disparition progressive du régime spécifique de sécurité sociale dans les mines. Un décret pris le 30 août 2011, prévoyant la fonte du régime minier dans le régime général est notamment dans le collimateur des syndicats. La CGT et la CFDT multiplient les actions depuis le changement de majorité afin de faire abroger ce décret. Surtout que les socialistes, François Hollande en tête, ont fait des promesses durant leurs campagnes électorales de 2012. Pour le moment, les actions se font en ordre plus ou moins dispersé. La CFDT projette « une action coup de poing » aujourd'hui à Forbach. Deux bus en provenance du local CFDT mines de Freyming devraient prendre la direction de la ville sous-préfecture ce matin mais les lieux des rassemblements et de manifestation prévus sont tenus secrets pour l'instant.

Un moratoire exigé par les syndicats

« Chaque jour qui passe apporte son lot de casse des acquis et de braderie du patrimoine de la corporation minière », notent les membres de la CFDT qui relèvent diverses rumeurs comme celle « de la vente d'une dizaine d'immeubles de la caisse nationale des mines à des investisseurs de la finance internationale à Paris pour 160 MEUR ». La CFDT indique que « le site intranet du régime minier informe que la Caisse nationale et le Régime général ont décidé d'activer les travaux sur le transfert des établissements, des structures ambulatoires dès septembre ».

La CFDT exige « un moratoire pour le régime minier afin de défendre son offre de soins et son personnel ». Ce jeudi 12 juillet, rendez-vous est donné, notamment aux personnels du régime, à 7 h 45 au local CFDT à Freyming-Merlebach, 13 rue de Rosselle. Le retour prévu avant 10 h. Un ou deux bus prendront donc la direction de Forbach. Un préavis de grève a également été déposé par la CFDT mines couvrant la période du 12 au 23 juillet.

De son côté, le syndicat régional des mineurs CGT a rencontré, lundi, les députés Paola Zanetti et Laurent Kalinowski. Selon la CGT, « les deux députés ont annoncé que le sénateur Jean-Marc Todeschini allait intervenir au Sénat pour demander au gouvernement un moratoire concernant le régime minier ».

Rendez-vous au ministère le 23 juillet

Toujours selon la CGT, citant les deux parlementaires interpellés, « le président du conseil régional Jean-Pierre Masseret est intervenu pour obtenir un rendez-vous des élus lorrains avec le directeur de cabinet de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, le 23 juillet ». La CGT mineurs Lorraine veut aussi être reçue par le groupe PS à l'Assemblée nationale : « Il s'agit d'avancer vers l'adoption d'une loi garantissant les droits de la corporation minière jusqu'au dernier vivant ». Concernant le processus de fermeture de la consultation de Stiring-Habsterdick, le député de Forbach a écrit au président de la Carmi-Est. « Le rassemblement d'une centaine d'affiliés devant la consultation menacée a permis que ce dos sier reste ouvert », estiment les cégétistes. Les mineurs de la CGT ont rappelé au député-maire de Forbach Laurent Kalinowski les promesses faites dans ses tracts de campagne « concernant la revalorisation des retraites minières avant 1987. Le député assure qu'il continuera à porter ces exigences de justice sociale », assure le syndicat . La CGT apprécie « ces échanges francs mais réclame maintenant des mesures concrètes ».