Reprise de Safe : candidatures ouvertes

Publié le 05/02/2011
Les candidats repreneurs de la Safe Automotive Hagondange, qui est en redressement judiciaire depuis le 5 janvier, devront déposer leur dossier auprès du mandataire désigné par le tribunal de grande instance de Metz pour le 28 février, dernier délai.
Reprise de Safe : candidatures ouvertes
Reprise de Safe : candidatures ouvertes
Les candidats repreneurs de la Safe Automotive Hagondange, qui est en redressement judiciaire depuis le 5 janvier, devront déposer leur dossier auprès du mandataire désigné par le tribunal de grande instance de Metz pour le 28 février, dernier délai.

© Le Républicain Lorrain, Samedi le 05 Février 2011 / Région

Sur le site, après les débrayages du mardi 1er février à l'appel des syndicats CGT-CFDT pour riposter au projet de reprise jugé « inacceptable en l'état avec 64 suppressions d'emplois », du groupe Farinia, le travail a repris. De fait, l'usine est très sollicitée, le carnet de commandes est à un bon niveau. Mais, c'est en raison de problèmes de trésorerie de son propriétaire, la Holding H & Z du groupe allemand Johann Hay, que la Safe a été placée en redressement judiciaire. Le groupe Farinia, qui a déjà repris un autre forgeron français, Setforge, est poussé par Renault. Le constructeur automobile représente 45 % du chiffre d'affaires de la Safe. L'intersyndicale se dit prête à discuter avec les candidats repreneurs, y compris Farinia « pour connaître précisément le contenu de leur projet industriel. »B. K.