Salut nazi : un candidat FN épinglé

Publié le 29/04/2011
Candidat dans le canton de Boulay-Moselle, où il s'était qualifié pour le second tour, Daniel Durand-Decaudin est apparu sur une photo sur laquelle il effectue le salut nazi devant le panneau de la ville de Vichy.
Salut nazi : un candidat FN épinglé
Salut nazi : un candidat FN épinglé
Candidat dans le canton de Boulay-Moselle, où il s'était qualifié pour le second tour, Daniel Durand-Decaudin est apparu sur une photo sur laquelle il effectue le salut nazi devant le panneau de la ville de Vichy.

Vosges Matin, Vendredi le 29 Avril 2011 / Région Vosges / PARIS

 

 
Boulay-Moselle

Un candidat du FN aux élections cantonales en Moselle et syndicaliste CFDT va être convoqué devant la commission des conflits du parti frontiste après la révélation mercredi par Rue89 d'une photo le montrant faisant un salut nazi devant le panneau de la ville de Vichy.

Candidat dans le canton de Boulay-Moselle, où il s'était qualifié pour le second tour, Daniel Durand-Decaudin, contacté hier par l'AFP, n'a pas nié qu'il effectuait un salut nazi sur cette photo, tout en précisant qu'il s'agit d'une « blague » qui n'a « rien à voir avec du néonazisme », et d'une photo « privée ».

En première ligne ?

« Je suis en tongues avec un chapeau de cow-boy, c'est une photo de vacances, j'ai plus l'air d'un plouc qu'autre chose », a-t-il encore affirmé.

M. Durand-Decaudin fait déjà l'objet d'une procédure d'exclusion de la CFDT en raison de sa candidature aux cantonales sous les couleurs frontistes. La décision sera rendue le 24 mai.

Dans son traditionnel défilé du 1er mai, qui aura lieu dimanche, le FN a prévu de réserver un rang particulier dans son cortège à ses syndicalistes, pour les mettre en valeur. « Je serai au défilé et il est probable que je sois en première ligne », car « les organisateurs souhaitent que les exclus et déchus des syndicats soient en première ligne », a déclaré Daniel Durand-Decaudin.

« Pas malin »

« Je ne pense pas, non », a corrigé le secrétaire général du FN, Steeve Briois, qui a précisé que M. Durand-Decaudin serait convoqué devant la commission des conflits du FN pour s'expliquer sur cette photo. « Lui aurait fait ça plutôt par provocation, alors que ce n'est pas du tout quelqu'un qui véhicule ce genre de thèses », a également expliqué M. Briois, « mais ce n'est vraiment pas malin de poser comme ça, à Vichy ».

Daniel Durand-Decaudin est à ce jour le troisième candidat frontiste aux cantonales à devoir comparaître devant la commission des conflits pour une photo où apparaît le salut nazi. Avant lui, Alexandre Gabriac, candidat dans l'Isère (Grenoble-6), a été exclu la semaine dernière par Marine Le Pen. La présidente du FN a également annoncé mercredi que Jean-Baptiste Cordier, candidat dans le canton de Soulaines-Dhuys (Aube), serait prochainement convoqué.