Sarkozy invite les syndicats lundi à l'Elysée

Publié le 15/03/2012
ArcelorMittal : les métallos se rendent aujourd'hui devant son QG de campagne
Sarkozy invite les syndicats lundi à l'Elysée
Sarkozy invite les syndicats lundi à l'Elysée
ArcelorMittal : les métallos se rendent aujourd'hui devant son QG de campagne

© L'Est Républicain, Jeudi le 15 Mars 2012 / Ouverture Région Lorraine  + Vosges Matin

 


Paris. Nicolas Sarkozy a demandé à recevoir lundi à l'Elysée les syndicats de l'aciérie ArcelorMittal de Florange (Moselle), qui ont réservé leur réponse, a-t-on appris hier de sources syndicales.

« Le préfet de la région Lorraine (Christian Galliard de Lavernée) nous a informés que le président souhaitait nous voir à l'Elysée lundi à 11h, a déclaré le responsable FO, Walter Broccoli. « Nous allons décider demain (jeudi) en intersyndicale si nous y allons car le préfet nous a confirmé qu'il n'y aurait aucun responsable d'ArcelorMittal à cette réunion », a-t-il ajouté.

Aucun décideur d'ArcelorMittal à cette réunion

La CFDT et la CGT ont confirmé cette invitation qui a également été faite à la CFE/CGC, organisation qui a quitté la semaine dernière l'intersyndicale.

« J'ai rencontré le préfet dans le train Paris-Metz qui m'a informé du souhait du président », a indiqué le responsable de la CFDT, Edouard Martin, confirmant que la décision serait prise en intersyndicale. « Si nous y allons, j'espère qu'il (Nicolas Sarkozy) aura des choses concrètes à nous annoncer. Nous serons à l'écoute », a-t-il ajouté.

« Le préfet nous a informés que le président nous conviait lundi à une réunion de travail à l'Elysée », a pour sa part déclaré le leader de la CGT, Jean Mangin. « Il nous a indiqué qu'il n'y aurait aucun décideur d'ArcelorMittal à cette réunion. Nous allons nous concerter. La CGT n'a pas l'intention de se rendre à l'Elysée pour s'entendre répéter des choses que le président a déjà dites », a-t-il souligné. « Nous donnerons notre réponse jeudi ou vendredi matin », a-t-il encore dit.

Dans un communiqué, la préfecture a précisé que les organisations syndicales « avaient exprimé le souhait d'être reçues par le président de la République afin de lui faire part de la situation de l'entreprise » et que le chef de l'Etat « a décidé d'accorder une suite favorable à cette requête ».

« Le message dont j'ai été chargé par le cabinet de l'Elysée constitue une réponse (de la présidence) aux déclarations de l'intersyndicale qui, à plusieurs reprises, a demandé publiquement à rencontrer Nicolas Sarkozy », a expliqué M. de Lavernée.

L'intersyndicale devrait se réunir au cours d'un déplacement que 150 métallos de Florange doivent entreprendre aujourd'hui à Paris. Au cours de cette « montée » sur la capitale, les métallos ont prévu de se rendre dans le XVe arrondissement, devant le QG de campagne de Nicolas Sarkozy. Celui-ci devrait être absent parce qu'en déplacement à Reims et, en soirée, à Chaumont