Sauvadet, les attachés de l'Etat et leurs primes

Publié le 02/09/2011
Le ministre de la Fonction publique a rencontré hier les 132 étudiants de l'Institut régional d'administration. Il leur a présenté le futur corps ministériel unique, les primes d'intéressement et au mérite.
Sauvadet, les attachés de l'Etat et leurs primes
Sauvadet, les attachés de l'Etat et leurs primes
Le ministre de la Fonction publique a rencontré hier les 132 étudiants de l'Institut régional d'administration. Il leur a présenté le futur corps ministériel unique, les primes d'intéressement et au mérite.

© Le Républicain Lorrain, Vendredi le 02 Septembre 2011 / MTZ /

 

 

François Sauvadet : « Bientôt, vous pourrez passer d'un ministère à l'autre par une simple mutation. » Photo Maury GOLINI

L'amphi est plein.

À l'Institut régional d'administration de Metz, devant les futurs cadres de l'État, le ministre François Sauvadet vient présenter la modernisation de la Fonction publique. Nouvelle étape liée à la RGPP : le décloisonnement des administrations. « Il faut que les compétences et les acquis priment sur les fonctionnements statutaires. » Le ministre de la Fonction publique annonce des « décrets novateurs » dans le regroupement des corps ministériels. « Il faut que les attachés d'administration puissent passer d'un ministère à l'autre par simple mutation. » À terme, il vise la création « d'un corps ministériel unique à gestion interministérielle ». Pour François Sauvadet, c'est l'une des actions pour assouplir le fonctionnement d'un État trop rigide. « On a trop souffert des pesanteurs. »

Ce corps, « c'est la préfiguration d'une filière administrative cohérente, autour de trois catégories, la A, celle des attachés, la B, des secrétaires administratifs et la C, des agents ». Favoriser les passages, les carrières individuelles, c'est aussi profiter, aux yeux du ministre, d'une nouvelle motivation financière. « Avant, il y avait 1 800 primes et bonifications diverses à travers les administrations, ce qui les rendaient illisibles et inégalitaires. » Il promet la création d'un troisième grade d'attaché hors classe, les primes au mérite et les primes d'intéressement liées à des objectifs. « Les décrets viennent d'être publiés au Journal officiel. Les primes existent déjà à Bercy et dans la police, elles peuvent aller de 150 à 500 EUR. »

Dans la matinée, les étudiants écoutent.

A 16 h, les syndicats CFDT-CGT-FSU-Solidaires-Unsa vont eux boycotter « un dialogue social de façade » au cours la rencontre prévue avec le ministre, pour protester contre « la casse du service public ». FO a remis en mains propre une déclaration au ministre, dénonçant « le grand dérapage incontrôlé des services publics ».