SMART - L'inquiétude des salariés monte

Publié le 01/09/2009
Les salariés CFDT de Smart se sont réunis hier pour partager leurs inquiétudes en vue de la reprise des discussions avec la direction, jeudi.
SMART - L'inquiétude des salariés monte
SMART - L'inquiétude des salariés monte
Les salariés CFDT de Smart se sont réunis hier pour partager leurs inquiétudes en vue de la reprise des discussions avec la direction, jeudi.

Les salariés CFDT se sont réunis avant la reprise des discussions jeudi.
Les salariés CFDT se sont réunis avant la reprise des discussions jeudi.

«Nous observons que la production vers les Etats-Unis baisse. Nous aurions dû passer aux heures 'hautes' et travailler 7,8 heures par jour. Nous sommes encore à 7 heures et ne faisons plus d’heures supplémentaires. La production journalière ne baisse pas. Le chiffre annuel si.» Les salariés craignent également que la France suive l’exemple d’autres pays européens en annonçant son intention de supprimer la prime à la casse. «On a peur d’une baisse générale des ventes de voitures. »
En fonction des éléments apportés jeudi, ils décideront de la marche à suivre. «Nous avons demandé à connaître le volume de voitures produites, l’expertise comptable de Smart et Paint Shop, les projets et les alternatives de l’entreprise. Notre objectif premier est de maintenir les emplois. » Ils n’excluent pas de renégocier le montant des salaires. «Si les résultats sont positifs, il est normal qu’une partie soit reversée aux employés. Nous risquons d’entrer à nouveau en négociations », annoncent-ils.
D’ici la fin du mois, le site de Hambach devrait démarrer la production des premières smart électriques. «Les formations du personnel viennent de commencer. »

 

Publié le 01/09/2009 (Sarreguemines)