SOCIAL A LA MAXE - GROGNE CHEZ IKEA

Publié le 20/01/2009
Une soixantaine de salariés se sont réunis hier sur le parking du magasin d'ameublement scandinave Ikea. En cause, une augmentation insuffisante des salaires.
SOCIAL A LA MAXE - GROGNE CHEZ IKEA
SOCIAL A LA MAXE - GROGNE CHEZ IKEA
Une soixantaine de salariés se sont réunis hier sur le parking du magasin d'ameublement scandinave Ikea. En cause, une augmentation insuffisante des salaires.

 

Meubles en kit, salaires en bois. Pour la première fois, depuis l’ouverture de l’enseigne, les membres du personnel d’Ikea, à La Maxe, ont débrayé, hier, remettant en cause une augmentation jugée trop faible de leurs salaires. «Cette année, la direction a revu nos revenus à la hausse de 0,5% d’un point de vue collectif et de 1,5% individuellement. Pour cette dernière, autrement dit, cela se fera à la tête du client,» explique Claudine Sicolari, représentante CFDT. Le syndicat demande une renégociation de ce taux à 4 %. Coïncidant involontairement avec le premier jour des soldes, la manifestation a été suivie par une soixantaine de salariés. Du côté de la direction, la grogne a été entendue. « Nous avons été prévenus en fin de matinée de leur mouvement», décrit, de son côté, Christine Frick, responsable du magasin. «Après vingt minutes de pagaille, nous nous sommes organisés pour combler les postes laissés vacants. Toutefois, nous avons préféré fermer le restaurant entre 13h et 16h. Nous comprenons leur mécontentement. Leur revendication n’est pas locale mais nationale. J’ai donc remonté leur demande à Ikea France. Maintenant, il faut attendre.» Selon Christine Frick, l’inquiétude proviendrait d’un manque d’information provoquant des amalgames. « Il existe des craintes quant à l’avenir, liées au contexte économique. Il faudra, dorénavant, aller plus loin dans la communication.»

 
Publié le 03/01/2009