SOCIAL OBERGAILBACH : LA STATION DE GAZ REDEMARRE

Publié le 03/04/2009
La station de GRT Gaz d'Obergailbach, filiale de transport de gaz de GDF Suez et unique point d'entrée du gaz russe sur le territoire français, était occupée depuis lundi par la dizaine de salariés.
SOCIAL OBERGAILBACH : LA STATION DE GAZ REDEMARRE
SOCIAL OBERGAILBACH : LA STATION DE GAZ REDEMARRE
La station de GRT Gaz d'Obergailbach, filiale de transport de gaz de GDF Suez et unique point d'entrée du gaz russe sur le territoire français, était occupée depuis lundi par la dizaine de salariés.

Hier matin, la pression était toujours à son comble malgré la proposition de la direction d’allouer une augmentation de 5 % des salaires, comme demandé. Restait à obtenir l’avancement dans le plan de carrière. Mais les syndicalistes ont cédé l’après-midi. « A 13 h 30, un accord a été signé à Paris. Les quatre autres stations en grève voulaient lever le mouvement. Nous avons donc suivi», commente Marcel Quet, délégué CFDT, porte-parole de l’intersyndicale CGT-CFDT-CFE CGC-CFTC-FO. Du côté de la direction régionale nord-est GRT Gaz, on se félicite de l’accord. «Quatre organisations syndicales (CFDT, CFTC, CGT, CGT-FO) ont signé. Seule la CFE-CGC a refusé. Les salariés ont obtenu 5 % d’augmentation du salaire pour tous les agents de l’exécution et de la maîtrise avec rétroactivité au 1er janvier 2009, le versement d’une prime de 800 € pour tous les agents, dont les cadres », indique Philippe Mannoni, le directeur adjoint. « L’évolution de carrière pourra toujours être réalisée, de même que les mutations. Aucun client n’a été coupé. Malheureusement, l’arrivée du gaz russe à Obergailbach a été fortement impactée. Les propriétaires ont été obligés de réorienter le gaz sur le réseau en Allemagne. Mais aujourd’hui, la situation est rétablie », assure-t-il.

A. F.-S.

Publié le 03/04/2009 - Région