SOCIAL SMART : NEGOCIATIONS TENDUES AVANT LA VISITE PRESIDENTIELLE

Publié le 07/10/2009
Avant la venue de Nicolas Sarkozy et de Dieter Zetsche, une (dernière) réunion doit se tenir aujourd'hui entre la direction et les partenaires sociaux.
SOCIAL SMART : NEGOCIATIONS TENDUES AVANT LA VISITE PRESIDENTIELLE
SOCIAL SMART : NEGOCIATIONS TENDUES AVANT LA VISITE PRESIDENTIELLE
Avant la venue de Nicolas Sarkozy et de Dieter Zetsche, une (dernière) réunion doit se tenir aujourd'hui entre la direction et les partenaires sociaux.

 L’objet : les négociations annuelles obligatoires, ou NAO, qui occupent les esprits depuis plusieurs semaines. Les syndicats réclament 50 € d’augmentation du salaire mensuel, soit 3 % de hausse. La direction propose 1 % (1,2 % pour les Etam). Pour Patrick Hozkowicz (CFDT), «cette proposition n’est pas acceptable ». Tout comme la CGT, le syndicat a envisagé une grève jeudi, à l’occasion de la visite du chef de l’Etat. «En fonction de ce que nous proposera la direction, nous aviserons. » Côté CFE-CGC, Mario Mutzette est plus nuancé. «L’an passé, nous avons tous parlé d’une seule voix et nous avons obtenu un accord exceptionnel. », soit 3 %. «Là encore, nous faisons une proposition commune. » Mais il n’est pas favorable à une grève. «Dans le contexte, c’est suicidaire. Si Sarkozy et Zetsche viennent, ça n’est pas pour rien. »
D’autres sujets opposent syndicats et direction. La CFDT dénonce «une pression constante faite sur plusieurs salariés protégés ». Exemple avec un délégué CFDT, en pleine dépression suite à d’incessants changements de poste, sans raison apparente. Ce qui a nécessité l’intervention de l’inspection du travail. «Nous avons également lancé un recours pour entrave, car la direction passe outre ses obligations envers le CE. »

Publié le 07/10/2009 - Sarreguemines