Trois salariés de Fusiref remerciés

Publié le 03/10/2011
Premiers dommages collatéraux après l'annonce d'ArcelorMittal de mettre temporairement à l'arrêt la filière liquide en ce début de semaine prochaine.
Trois salariés de Fusiref remerciés
Trois salariés de Fusiref remerciés
Premiers dommages collatéraux après l'annonce d'ArcelorMittal de mettre temporairement à l'arrêt la filière liquide en ce début de semaine prochaine.

© Le Républicain Lorrain, Samedi le 01 Octobre 2011 / Région /

 

 

 

Fusiref, société belge, a fait parvenir dès cette semaine un courrier à trois spécialistes du réfractaire qui travaillent à l'aciérie, signifiant le démarrage d'une procédure de licenciement.

Ouvriers remplacés

Après intervention de la CGT, Fusiref a proposé des emplois « à plusieurs centaines de kilomètres de leur domicile, sans dédommagement et avec salaire revu à la baisse », dénonce Yves Fabbri (CGT).

Suite à leur refus, une procédure de CSP (Contrat de sécurisation professionnelle) a été engagée. Les trois salariés, fort de vingt années d'expérience à l'aciérie de Florange, ont fait grève jeudi et Fusiref a aussitôt dépêché trois ouvriers fraîchement accrédités, depuis la Belgique, jusqu'à la fermeture de l'aciérie lundi ou mardi.

Lettres envoyées avant l'arrêt

« C'est incroyable, s'étonne un syndicaliste CFDT. Les lettres leur avaient été envoyées avant même que Mital confirme l'arrêt temporaire des installations. Ces hommes étaient vraiment très expérimentés. C'est grâce à eux, d'ailleurs, que Fusiref a pu reprendre le chantier. C'est eux qui connaissaient les ficelles du métier. Drôle de remerciement ».