WOIPPY - Arcelor Mittal Autoprocessing : le chômage sera tournant

Publié le 26/06/2009
«Notre grosse victoire, c'est d'avoir obtenu le chômage tournant », clame Joseph Modesto, délégué syndical central CFDT et porte-parole de l'intersyndicale CFDT, CGT, CFE-CGC.
WOIPPY - Arcelor Mittal Autoprocessing : le chômage sera tournant
WOIPPY - Arcelor Mittal Autoprocessing : le chômage sera tournant
«Notre grosse victoire, c'est d'avoir obtenu le chômage tournant », clame Joseph Modesto, délégué syndical central CFDT et porte-parole de l'intersyndicale CFDT, CGT, CFE-CGC.

L’annonce, lors du comité central extraordinaire du 27 mai dernier, de la fermeture de deux lignes de production, du site Arcelor Mittal Autoprocessing à Woippy, avait provoqué la colère des salariés (lire RL des 10 et 11 juin).
Et pour cause… Quarante-cinq emplois y étaient menacés. «Ça n’était pas juste : il fallait répartir cette mesure sur la totalité des salariés en instaurant un chômage tournant, renchérit Joseph Modesto. Depuis le début de l’année, nous avions déjà quatre jours de chômage par mois. Les carnets de commandes enregistrent entre 40 et 60 % de baisse
Mardi, un comité central extraordinaire s’est tenu à Reims. Hier, c’est à Woippy qu’un comité extraordinaire a eu lieu. «Nous nous sommes prononcés contre la mise sous cocon des deux lignes de production », résume le délégué syndical. Ce site, qui fabrique des tôles pour des sous-traitants de l’automobile, emploie cent salariés sur quatre chaînes de production, dont deux devraient fermer le 27 juillet prochain. «Ces deux lignes sont les plus chargées», proteste le délégué CFDT qui craint une délocalisation des carnets de commandes des deux machines. «Arcelor Mittal profite de la crise pour se restructurer et arrêter des lignes de production. Nous sommes inquiets pour notre avenir. »

D.-A. D
Publié le 25/06/2009 (Metz)