Cri d'alarme autour d'une IRM

Publié le 05/05/2010
IRM fixe retardée, IRM mobile fatiguée... les responsables de la CFDT Santé Sociaux craignent une mise en danger du niveau médical dans le département.
Cri d'alarme autour d'une IRM
Cri d'alarme autour d'une IRM
IRM fixe retardée, IRM mobile fatiguée... les responsables de la CFDT Santé Sociaux craignent une mise en danger du niveau médical dans le département.

Mardi 04 Mai 2010, © Vosges Matin / VOSGES

'Neufchâteau aura son fixe et La Ligne Bleue se retrouvera sans rien', déplorent les trois syndicalistes.

Patricia Hacquard, secrétaire générale CFDT santé sociaux, Marie-Antoinette Husson, secrétaire section CFDT hôpital de Neufchâteau, et Frédéric Balin, responsable section CFDT syndicat interhospitalier, étaient vendredi à Neufchâteau avec l'IRM mobile (imagerie par résonance magnétique) pour évoquer une nouvelle 'tombée' mercredi : 'L'hôpital de Saint-Dié, qui devait ouvrir son IRM fixe début 2011, n'ouvrira probablement pas avant novembre 2011' expliquait Frédéric Balin. L'IRM mobile devait arrêter le 17 mars 2011 mais, si l'autorisation est transférée à l'hôpital de Neufchâteau, l'agence régionale de santé (ARS) pourrait autoriser le prolongement de l'exploitation jusqu'à fin 2011 ou début 2012. ' Sylvie Sombret, secrétaire générale du syndicat interhospitalier gestionnaire de l'IRM mobile, devait monter un dossier pour renouveler l'IRM mobile et la remplacer par une IRM mobile neuve. Ce 30 avril, date butoir, le dossier n'est toujours pas déposé' regrette Frédéric Balin. Selon le syndicaliste, l'hôpital de Neufchâteau n'est pas prêt pour accueillir une IRM fixe 'n'est-il pas préférable de garder une IRM mobile partagée avec la Ligne Bleue, seul établissement lorrain ayant toutes les autorisations en cancérologie, qui se retrouvera sans IRM ?' Même inquiétude pour Patricia Hacquard 'L'IRM sur Neufchâteau est dangereux. Il n'y a qu'un radiologue sur Vittel. Il fait déjà des vacations mais si on lui demande plus ce sera à terme la mort de la radiologie' avant d'ajouter 'La CFDT n'est pas contre les évolutions. Ce qu'on dénonce c'est que cela se fait dans l'opacité. Les dossiers se font par en dessous au lieu de réunir tout le monde autour de la table. Pour son premier dossier, le directeur de l'ARS vient de faire un sacré flop. Si les autres dossiers sont identiques sur la région il n'a pas fini de nous avoir dans ses locaux.' Après avoir insisté sur la vétusté de l'IRM mobile actuel, Frédéric Balin souligne 'Sur proposition de la CFDT, un GCS (groupement de coopération Sanitaire) va être créé entre l'hôpital de Neufchâteau, la Ligne Bleue et l'hôpital de Saint-Dié, pour assurer la continuité de la mobile pour les années qui lui restent et dans ce GCS on inclura le personnel.'