Dans le creux de l'oreille - Les facteurs renoncent à la grève

Publié le 17/09/2011
Les facteurs avaient appelé à une grève illimitée à partir de lundi. Finalement, ils ont renoncé.
Dans le creux de l'oreille - Les facteurs renoncent à la grève
Dans le creux de l'oreille - Les facteurs renoncent à la grève
Les facteurs avaient appelé à une grève illimitée à partir de lundi. Finalement, ils ont renoncé.

© Vosges Matin, Samedi le 17 Septembre 2011 / Vittel

 
 
« Soit on reste à 38 heures par semaine, on garde nos 6 RTT toutes les douze semaines et ils suppriment une tournée, donc un poste. Soit on passe à 37 heures, on perd deux RTT et on garde le même nombre de tournées. » Les salariés du centre de courrier de la poste ne décolèrent pas. Tous les deux ans, ils sont soumis à la même rengaine : « Il faut poursuivre la réorganisation ». « Nous pourrions comprendre et admettre la situation si elle était justifiée, mais ce n'est pas le cas », explique le représentant de Sud, Ludovic Noël. Entre la peste et le choléra, les agents de la plate-forme courrier de Vittel ont donc préféré boycotter le vote, contrairement au site de Monthureux-Darney où les salariés ont opté dernièrement pour la suppression d'une tournée. Aussi, Sud et la CGT dans un tract commun avaient appelé mercredi à une grève illimitée à partir de lundi. Quant à la CFDT, elle avait lancé le même que pour une seule journée. La direction de la Poste a alors décidé de prendre les devants et rencontré les syndicats afin de trouver un terrain d'entente. C'est ce qui semble avoir été fait puisque les syndicats ont levé leur préavis de grève hier matin. Si l'accord trouvé ne remet pas en cause la réorganisation du site, la négociation porte sur le nombre de semaines faibles qui passerait à dix sur douze mois et sur les dépassements horaires qui seraient compensés ces mêmes semaines. « Nous n'avons pas eu le choix que d'accepter leur chantage. Nous ne pouvions prendre le risque de rien obtenir du tout en cas de grève », précise Ludovic Noël. Quant au directeur du site, Eric Raout, il est resté injoignable toute la journée d'hier.

Séb.C.