La longue attente du personnel de Clemessy

Publié le 30/04/2010
Epinal A l'approche du 1 er mai, les salariés de l'entreprise Clemessy ne sont toujours pas fixés sur le sort. Dans le giron du groupe Eiffage depuis novembre 2008, l'unité spinalienne, spécialisée dans la fabrication et la maintenance de postes à haute tension, redoute un transfert de son activité vers la filiale Forclum.
La longue attente du personnel de Clemessy
La longue attente du personnel de Clemessy
Epinal A l'approche du 1 er mai, les salariés de l'entreprise Clemessy ne sont toujours pas fixés sur le sort. Dans le giron du groupe Eiffage depuis novembre 2008, l'unité spinalienne, spécialisée dans la fabrication et la maintenance de postes à haute tension, redoute un transfert de son activité vers la filiale Forclum.

Vendredi 30 Avril 2010, © Vosges Matin / VOSGES 

Une décision qui se solderait par la mutation de 56 membres du personnel sur un effectif total de 60 personnes. Pour mémoire le site Forclum le plus proche du département des Vosges est basé à Strasbourg. En sa qualité de représentant de la CFDT, Sébastien Vuillemin rappelle que dans le cadre d'un accord signé avec le PDG d'Eiffage Jean-François Roverato, les salariés avaient obtenu en décembre 2008 l'assurance qu'aucune restructuration n'interviendrait avant un délai minimum de cinq ans. L'éventuelle remise en cause du dit accord est aujourd'hui vivement dénoncée par les partenaires sociaux qui, de CCE en CCE, ont du mal à accepter la loi du silence observée par la direction. La table ronde du 23 mars n'avait pas permis aux représentants syndicaux d'en savoir plus sur les intentions des dirigeants. La tenue hier d'un nouveau comité central d'entreprise au siège de Clemessy à Mulhouse a une nouvelle fois laissé planer l'incertitude concernant le devenir de l'unité vosgienne. ' Nous sommes sortis de la réunion le bec dans l'eau, sans le moindre élément de réponse à nos questions ', s'indigne Sébastien Vuillemin. ' La direction a jeté un pavé dans la mare et semble vouloir gagner du temps afin d'affiner sa stratégie .' Le prochain CCE dont la date n'a pas encore été fixée permettra peut-être aux intéressés d'obtenir enfin des informations sur leur avenir.