Les roses ne piquent pas toujours sans raison

Publié le 22/02/2012
Il n'y a pas de roses sans épines. Donc, si Pôle emploi est une des institutions les plus productrices d'emplois, il a pourtant la particularité aussi de posséder des épines et donc de piquer. En plein coeur. En plein dans le porte-monnaie.
Les roses ne piquent pas toujours sans raison
Les roses ne piquent pas toujours sans raison
Il n'y a pas de roses sans épines. Donc, si Pôle emploi est une des institutions les plus productrices d'emplois, il a pourtant la particularité aussi de posséder des épines et donc de piquer. En plein coeur. En plein dans le porte-monnaie.

© Vosges Matin, Mercredi le 22 Février 2012 / Remiremont

Des demandeurs d'emploi inscrits à l'agence de Remiremont sont de plus en plus nombreux à être à fleur de peau. Celles et ceux qui ont été arrachés de la liste par l'outil « radiation » qui les rabaisse à raz des pâquerettes. Pour tenter de sortir la tête de la terre, certains n'ont pas hésité à frapper à la porte de l'union locale CFDT de Remiremont, rue des Prêtres. Comme s'ils avaient pêché par orgueil. C'est parfois le cas. Parce qu'ils ne se sont pas conformés aux exigences d'une formation ; parce qu'ils ont refusé un stage ; parce qu'ils ont abusé du coup de la panne -- plutôt de voiture que de l'oreiller -- ils peuvent disparaître de la liste des demandeurs d'emploi. À juste titre. Pôle emploi a le mérite de les rappeler à l'ordre et la sanction, parfois financière, tombe ! Mais cette institution peut aussi se tromper. C'est ce que pensent ces chômeurs, démunis, qui se battent à prouver leur bonne foi pour faire annuler leur radiation. La CFDT tombe alors... à pic !

Le mieux est quand même de ne pas se planter une épine dans le pied.

Estelle LEMERLE-COHEN