Mobilisation : grève suivie dans les finances publiques

Publié le 03/02/2012
A l'appel des syndicats Solidaires finances publiques, CGT, CFDT et FO, les agents de la direction départementale des Finances publiques (DDFIP) des Vosges étaient en grève hier.
Mobilisation : grève suivie dans les finances publiques
Mobilisation : grève suivie dans les finances publiques
A l'appel des syndicats Solidaires finances publiques, CGT, CFDT et FO, les agents de la direction départementale des Finances publiques (DDFIP) des Vosges étaient en grève hier.

© Vosges Matin, Vendredi le 03 Février 2012 / Vosges 

 Ils se sont retrouvés devant la direction spinalienne pour dénoncer « les suppressions d'emplois massives qui viennent déstructurer les services vosgiens de la DIP ». « Depuis 2002, note Patrice Fy (Solidaires), ce sont 200 emplois qui ont été supprimés dans les services des finances publiques des Vosges », alors qu'entre 2003 et 2010, le nombre de contribuables accueillis a progressé de 31 %, le nombre de locaux répertoriés par le cadastre de 9 %, le nombre d'appels téléphoniques de 37 %, le nombre de comptes gérés par les trésoreries de 9 %. A cela d'ajoute la progression du montant des amendes à recouvrer et de la fraude fiscale.

Important, le mouvement a mobilisé hier 42,5 % des agents sur le département, avec plus précisément 64,81 % de grévistes dans les centres des impôts fonciers, 63,44 % dans les services des impôts des particuliers et les services des impôts des entreprises, 57,14 % dans les conservations des hypothèques, 32,14 % dans les trésoreries et 17,82 % à la direction d 'Epinal. « Les agents entendent s'opposer au dogme selon lequel « la dépense publique est trop importante en France ». Ils estiment au contraire que la dépense publique sert à financer collectivement des services (santé, éducation, infrastructures) qui ne pourraient pas exister si les usagers devaient les financer individuellement. »

Hier, 14 postes et structures ont gardé porte close, parmi lesquels les centres des finances publiques d'Epinal (rue du Dr -Laflotte) et de Vittel, les services des impôts des entreprises de Remiremont et Saint-Dié ainsi que le service de conservation des hypothèques déodatien.

C.B.