Papeteries des Vosges : fin des hostilités

Publié le 25/01/2010
"Nous avons perdu en quinze jours ce que l'entreprise a mis un an à gagner en 2009, soit 300 000 euros." Papeteries des Vosges à Laval-sur-Vologne, présidée par Philippe Agut, n'en perdra pas davantage.
Papeteries des Vosges : fin des hostilités
Papeteries des Vosges : fin des hostilités
"Nous avons perdu en quinze jours ce que l'entreprise a mis un an à gagner en 2009, soit 300 000 euros." Papeteries des Vosges à Laval-sur-Vologne, présidée par Philippe Agut, n'en perdra pas davantage.

Lundi 25 Janvier 2010, © Vosges Matin / VOSGES

 
Les salariés n'ont rien obtenu, si ce n'est l'avancée de la date d'ouverture des négociations salariales 2010. (Ph. F.S.) 

Un protocole de fin de conflit a été signé la semaine dernière, après une nouvelle rencontre entre la direction et l'intersyndicale CFDT-FO. Ce protocole est venu mettre un terme à deux semaines de grève perlée. Des ouvriers de cette papeterie employant 118 salariés avaient en effet décidé de cesser le travail à compter du 8 janvier, à raison d'un débrayage d'une heure par équipe. La direction avait, dans un premier temps, refusé de rencontrer les représentants du personnel. Puis, devant les proportions prises par ce conflit qui ne concernait que quinze personnes, le directeur général de la branche 'Bolloré thin papers' était monté de Thonon-les-Bains (où il préside par ailleurs la société Papeteries du Léman) à Laval-sur-Vologne, pour ouvrir non pas des négociations mais une simple discussion. 'Nous ne pouvons récréer les cinq postes de laborantins. Tous nos concurrents sont passés à l'auto-contrôle. C'est désormais à certains de nos collaborateurs de contrôler la qualité du papier qu'ils fabriquent. Nous avons été très corrects avec eux', avait alors expliqué M. Agut, rappelant que des salaires venaient d'être augmentés de 50 à 150 euros mensuels. Face aux syndicats, le président de PDV est de nouveau resté intraitable la semaine dernière. 'Mais il a accepté d'avancer la date de l'ouverture des négociations annuelles sur les salaires. Il nous a aussi promis des augmentations', résume Joël Rose, porte-parole de l'intersyndicale. Lesdites négociations s'ouvriront début février, à Laval-sur-Vologne. 'Nous souhaitons ne pas avoir à ranimer ce conflit dans les jours prochains', annonce, d'un ton comminatoire, M. Rose. Mais cas de désaccord, les ouvriers, qui auront à cette date reçu leur bulletin de salaire de janvier, réfléchiront peut-être à deux fois avant de se lancer dans un autre mouvement... Philippe Agut n'a pu être joint hier dimanche pour apporter son point de vue. PDV produit du papier destiné en grande partie à imprimer des notices pharmaceutiques. Dam.B.