Premier congrès de la CFDT-Interco

Publié le 04/06/2010
Revendiquant plus de 600 adhérents, la CFDT-Interco est aujourd'hui le syndicat majoritaire dans les Vosges.
Premier congrès de la CFDT-Interco
Premier congrès de la CFDT-Interco
Revendiquant plus de 600 adhérents, la CFDT-Interco est aujourd'hui le syndicat majoritaire dans les Vosges.

Vendredi 04 Juin 2010, © Vosges Matin

 
(Photo Patrick GLESS)
En raison de la montée en puissance du nombre de ses adhésions, la CFDT-Interco a dû revoir ses statuts. Les assemblées générales annuelles ont cédé place jeudi à Epinal au premier congrès de la branche syndicale regroupant l’ensemble des fonctionnaires territoriaux (préfecture, Conseil général, police, DDASS, justice…) Cette journée de travail à laquelle avait pris part Olivier Mourot, secrétaire général adjoint CFDT de la Fonction publique, a permis aux responsables vosgiens de rappeler leur position sur un certain nombre de questions d’actualité. Autant de têtes de chapitre constituant la trame d’un projet d’orientation départementale, prétexte jeudi à un large débat. Quelques exemples…Service public. — Une obligation absolue pour la CFDT redoutant que la mise en place de nouvelles réformes (carte judiciaire, DRASS) nuise au travail des agents et aux prestations offertes aux usagers. « Sur ce dossier nous souhaitons que les partenaires sociaux soient mieux reconnus et les salariés mieux défendus » insiste Sylvie Noël en tant que secrétaire générale départementale.Réforme des collectivités territoriales — Selon la CFDT le projet gouvernemental visant à alléger le mille-feuille administratif sera préjudiciable aux personnels comme aux usagers. Les responsables de la centrale syndicale craignent à la fois des suppressions d’emplois, un blocage des rémunérations et une détérioration des conditions de travail des personnels.Développement — Le recrutement de nouveaux adhérents en particulier chez les jeunes, reste l’objectif prioritaire. A la CFDT chacun s’accorde à dire que la politique de développement du syndicat doit s’articuler autour de deux axes : l’un interne afin de renforcer la syndicalisation dans les sections existantes, l’autre externe dans le but de faire connaître les actions de la CFDT et rechercher des implantations nouvelles. Cette politique nécessite toutefois la mise en place d’une stratégie offensive passant par la formation des militants.Formation syndicale — Soucieuse de permettre à ses délégués siégeant au sein d’instances représentatives des secteurs public et privé, d’assumer pleinement leurs missions, la CFDT-Interco entend développer des programmes très ciblés.Ce premier congrès d’Epinal a permis également l’élection du nouveau bureau départemental. Sans surprise Sylvie Noël a été reconduite dans ses fonctions de secrétaire générale aux côtés du secrétaire adjoint Jérôme Lusier, de la trésorière Laeticia Chaudy et du trésorier adjoint Frédéric Leonet. Les autres membres du bureau : Jean-Claude Grünenwald, Rémy Viry, Emilien Ribeiro et Christian Gula.