REPERES - Gantois relocalise dans les Vosges

Publié le 13/10/2009
Le groupe Gantois (741 salariés) va interrompre ses activités de sous-traitance automobile non rentables en Roumanie, d'ici la fin de cette année, et les relocalisera à Saint-Dié (Vosges).
REPERES - Gantois relocalise dans les Vosges
REPERES - Gantois relocalise dans les Vosges
Le groupe Gantois (741 salariés) va interrompre ses activités de sous-traitance automobile non rentables en Roumanie, d'ici la fin de cette année, et les relocalisera à Saint-Dié (Vosges).

En 2004, le groupe leader européen de la tôle métallique et de la toile perforée avait délocalisé une partie de sa production de tissage métallique à Timisoara (Roumanie).
«Face à une conjoncture automobile déprimée», le groupe a décidé d’interrompre l’expérience. «Cette mesure entraîne le licenciement de 170 employés en Roumanie et met son terme à un foyer de pertes historiques du groupe», poursuit-il dans son communiqué.
«C’est plutôt une bonne nouvelle même si nous restons mitigés», a réagi Michel Meltz, leader CFDT du site de Saint-Dié. «Du travail revient : cela conforte les salariés de l’entreprise en permettant des reclassements internes. Mais ça ne crée pas d’emplois et ça laisse l’impression d’un énorme gâchis», a déploré le syndicaliste.
«A l’époque, la délocalisation faisait partie d’un plan de licenciement de 92 personnes», rappelle Michel Meltz. Le retour des premières machines de productions doivent se faire «dans les prochains jours», annonce le responsable CFDT. Le groupe, qui compte 280 salariés sur son site de Saint-Dié, a par ailleurs annoncé vouloir se recentrer sur quatre secteurs, «le bâtiment, les transports ferroviaire et aéronautique, l’énergie-environnement et les équipements industriels».

Publié le 13/10/2009 (France et Monde)