Thermes de Plombières : Bernard Bensaïd seul en course

Publié le 19/04/2011
Sauf rebondissement de dernière minute, le PDG de DocteGestio, Bernard Bensaïd, sera le prochain patron des thermes de Plombières. Valérie Dujeux, actuelle directrice des thermes de Bains-les-Bains, devrait en prendre la direction générale. Officialisation par le tribunal de commerce ce vendredi !
Thermes de Plombières : Bernard Bensaïd seul en course
Thermes de Plombières : Bernard Bensaïd seul en course
Sauf rebondissement de dernière minute, le PDG de DocteGestio, Bernard Bensaïd, sera le prochain patron des thermes de Plombières. Valérie Dujeux, actuelle directrice des thermes de Bains-les-Bains, devrait en prendre la direction générale. Officialisation par le tribunal de commerce ce vendredi !

Vosges Matin, Mardi le 19 Avril 2011 / Fait du jour

Valérie Dujeux (à gauche) et Bernard Bensaïd (à droite) entendent travailler main dans la main au renouveau de Plombières. (Photos Eric THIEBAUT)

La station thermale a rouvert ses portes depuis le 4 avril dernier.

Ils attendent depuis des mois. Patientent. Espèrent. Placent leurs espoirs tantôt chez l'un, tantôt chez l'autre. « Ces prolongations, c'est mortel, tout le monde en a ras-le-bol », assuraient hier matin les représentants du personnel des thermes de Plombières. Finalement placés en liquidation judiciaire à la mi-mars, les thermes de Plombières ont obtenu l'autorisation de poursuivre leur activité, jusqu'à la fin du mois. Mais le temps presse et c'est de l'argent frais qu'il faut maintenant injecter dans les caisses. Pour réamorcer la pompe. La saison a débuté le 4 avril et 300 curistes bénéficient d'ores et déjà de soins au sein de l'établissement thermal. Mais sans capitaine à bord, le dernier en date, Jacques Bouvier (Elysées Vendôme), ayant baissé pavillon.

Pourtant, un cap important a été franchi hier au tribunal de commerce. La municipalité plombinoise quittant le navire (voir ci-dessus), seul Bernard Bensaïd, PDG de DocteGestio, se retrouve candidat à la reprise des thermes. Un homme à qui le tribunal reprochait son manque d'expérience dans le secteur du thermalisme. Un homme qui, du coup, s'est adjoint les services de Valérie Dujeux, actuelle directrice des thermes de Bains-les-Bains (voir ci-dessous). Un gage de sérieux et de qualité qui aura pesé dans la balance. « Le contenu de notre offre a été amélioré mercredi dernier », affirmait hier Bernard Bensaïd. Dans trois directions. D'un point de vue social déjà avec 54 CDI repris sur les 98 postes, la création de 5 CDI supplémentaires et un minimum de 20 CDD pendant la saison. Du côté financier ensuite : 150 000 euros supplémentaires ont été injectés pour payer les créances de la procédure, ce qui amène l'offre globale de DocteGestio à 1 350 000 euros « et nous apportons 300 000 euros de fond de roulement pour aider au redémarrage pendant la saison 2011. » Du côté des compétences enfin avec l'arrivée de Valérie Dujeux qui, le cas échéant, accepterait de suivre Bernard Bensaïd dans l'aventure. « Plombières possède un patrimoine historique invraisemblable. Un patrimoine qui est pourtant très mal mis en valeur. Notre projet pour Plombières est de mettre en valeur ce qui existe. Sur le même site, on a cinq hôtels et résidences, deux restaurants, un centre de remise en forme et les thermes, explique Bernard Bensäid. Ce qu'il faut, c'est un regard neuf, des compétences qu'on reparte sur des bases saines avec un management qui n'a pas été détruit. »

Des travaux urgents

Financièrement, le groupe DocteGestio représente 15 millions d'euros de chiffre d'affaires pour un résultat d'un million d'euros.

Pour Bernard Bensaïd, ce sont du coup 500 à 600 000 euros qui devraient être investis, chaque année pendant cinq ans pour remettre les thermes d'aplomb. En commençant par le plus urgent : « des toits s'effondrent, de l'eau rentre dans les bâtiments. Le toit du restaurant l'Orangerie est recouvert par un plastique orange. Voilà ce par quoi on doit commencer. »

Des projets qui ont de quoi satisfaire les salariés, soulagés. « Depuis le départ, on était plus partants pour un projet privé. Le futur montrera si on avait raison », atteste la secrétaire du CE, Michèle Bolmio. « On a réussi », reprend pour sa part Christophe Thomas, délégué régional emploi CFDT et lui aussi favorable à une solution privée, pour protéger les contribuables plombinois.

La décision finale du tribunal interviendra en fin de semaine (voir par ailleurs). Pour Bernard Bensaïd, qui « espère rentrer en jouissance dès vendredi », un autre chantier est à venir... « Tout n'est pas fini mais je ne crois pas que les difficultés soient dans les relations avec la mairie. On va voir ensemble comment faire redémarrer cette ville. Ce qu'il faut, c'est fédérer les énergies, redynamiser les collaborateurs. On est sûr que ça va très bien se passer. Je remercie d'ailleurs le maire de ce retrait. La meilleure solution pour les thermes est sans doute un partenariat public-privé. » Premiers résultats dans les semaines qui viennent !

Adeline ASPER