Thermes de Plombières : copies à revoir

Publié le 04/03/2011
Le tribunal de commerce d'Epinal, après avoir entendu les candidats à la reprise, a reporté sa décision
Thermes de Plombières : copies à revoir
Thermes de Plombières : copies à revoir
Le tribunal de commerce d'Epinal, après avoir entendu les candidats à la reprise, a reporté sa décision

L'Est Républicain, Vendredi le 04 Mars 2011 / Région Lorraine

 

Epinal. Après quatre heures d'attente hier matin dans le hall d'accueil du tribunal de commerce d'Épinal, où étaient entendus les candidats à la reprise des thermes de Plombières (notre édition d'hier), les salariés du site ont accueilli le verdict de ce énième rendez-vous au tribunal avec amertume et colère.

L'actuel propriétaire, le groupe Elysée Vendôme ainsi que les deux repreneurs potentiels, Bernard Xavier Million de Cap Europe à Strasbourg et la ville de Plombières représentée par son avocat Me Gartner, qui ont fait le déplacement pour défendre leur dossier devront revoir leur copie.Les responsables du tribunal de commerce ont jugé que les trois dossiers n'étaient pas complets. En l'espèce, chacun devra donc apporter les éléments demandés pour le 11 mars avant midi en vue d'une décision définitive le 17 mars.

En redressement judiciaire depuis novembre 2 010, la Compagnie thermale de Plombières qui emploie 126 personnes avait été assignée devant le tribunal par l'URSSAF avec une situation financière pour le moins délicate. Le groupe Elysée Vendôme, dont le PDG est Jacques Bouvier est à la tête de l'établissement depuis 2003. L'actuel propriétaire n'est pas pour autant décidé à lâcher l'affaire puisqu'il a présenté un plan de continuation avec la ferme intention de rester dans les murs. Jacques Bouvier veut profiter pour sa part du temps supplémentaire pour mettre toutes les chances de son côté et enrichir son dossier.

La ville de Plombières qui a présenté une reprise sous forme de régie municipale, y croit elle aussi. « On va faire ce que l'on nous a demandé, c'est-à-dire revoir le prix de cession des biens aux repreneurs et améliorer le programme de reprise du personnel », observe Me Gartner. Quant au troisième repreneur, qui est resté discret, Xavier Million de Cap Europe, il laisse un peu d'espoir aux salariés qui l'ont rencontré la veille. « Ce n'est pas un professionnel du thermalisme mais il a un beau projet de reprise. Il a un plan, il connaît le dossier et reprendrait 70 des 90 salariés temps plein », relève Christophe Thomas, délégué régional à l'emploi à la CFDT.

Pour l'heure, l'établissement reste en redressement. Dans l'attente des compléments de dossier demandés par le tribunal. Un feuilleton au goût amer et de déjà-vu qui pèse de plus en plus sur les salariés qui voient arriver l'ouverture de la saison thermale le 4 avril avec une grosse inquiétude.

S.L