Tournée pluvieuse, retraite heureuse

Publié le 05/03/2010
Pendant trente ans, Gérard Claude a distribué du courrier, dont huit années à Rochesson. Il prend sa retraite à 57 ans. Le contact lui manquera, mais d'autres projets l'attendent.
Tournée pluvieuse, retraite heureuse
Tournée pluvieuse, retraite heureuse
Pendant trente ans, Gérard Claude a distribué du courrier, dont huit années à Rochesson. Il prend sa retraite à 57 ans. Le contact lui manquera, mais d'autres projets l'attendent.

Vendredi 05 Mars 2010, © Vosges Matin / LOCALE REMIREMONT / LOCALE-REMIREMONT

Aujourd'hui, Simon et Romane prennent le courrier de mamie.
Claude Gérard (3 e à gauche) entouré par ses collègues.
rochesson Pour Gérard, cela aurait pu ressembler à un jour de pluie ordinaire, préparation du courrier au centre, embarquement du stock dans le véhicule et départ pour une virée de cinquante-cinq kilomètres. 'Le travail a beaucoup changé. Aujourd'hui, certaines tournées sont morcelées et partagées entre les facteurs qui les assurent, en plus de leur travail habituel. Cela a permis une compression de personnel, mais nous laisse moins de temps pour aller vers les gens', regrette Gérard. 'Moi, j'ai toujours préféré distribuer en village, pour être au contact des personnes.' Un salut par-ci, un coucou par-là, Gérard connaît tout le monde et il est connu de tous, à Rochesson et même ailleurs. C'est normal, il a été rouleur (remplaçant) pendant plusieurs années. Il doit alimenter trois cents boîtes aux lettres, autant d'arrêts et de descentes du véhicule, ou presque, certaines étant accessibles par la vitre ouverte. En facteur attentif, Gérard s'est arrêté chez un couple âgé pour une opération de retrait d'argent. Il avait trouvé un petit mot la veille : 'Facteur, pouvez-vous passer à la maison'. Rapporter du pain, des médicaments, Gérard l'a fait volontiers. 'Les personnes âgées sont isolées. J'ai pris le temps de les écouter et je leur ai rendu volontiers service. C'est comme ça que j'ai aimé faire mon métier', confie-t-il. Un peu plus loin, Monique l'attend, à bras ouverts : 'Il a toujours le sourire, je vais le regretter.' Des compliments, il en a eu beaucoup pour sa dernière journée. Forcément, 'c'était le meilleur des facteurs, on pouvait tout lui demander !', affirment Cécile et François Lambert. Des paroles qui ont ému le facteur. Il a pris conscience que demain, il ne prendra plus la route avec sa voiture jaune. Mais il l'a promis à certains, il reviendra pour passer un moment.

Une carrière bien remplie

Une réception conviviale a été donnée mercredi au centre de distribution de Vagney, afin de fêter le départ en retraite de Gérard Claude. Jean-Louis Cottier, directeur, a réuni les collègues et a rappelé l'ensemble de la carrière du facteur. Né à Bruyères le 29 avril 1953, il a d'abord exercé, en 1971, la profession de tourneur à Remiremont aux établissements AGR. Puis il est devenu télégraphiste à Paris, en réussissant brillamment le concours de facteur le 28 juin 1978. Muté à Vagney le 7 décembre 1981 sur un poste de facteur rouleur, Gérard y a assuré 'trente ans de bons et loyaux services en tant que fonctionnaire polyvalent. Facteur modèle et représentant syndical CFDT, il a toujours voulu, et su, défendre l'intérêt collectif sans tirer la couverture à lui' , a félicité le directeur. Un grand attachement au service public et un grand sens du service aux personnes ont guidé Gérard tout au long de sa carrière. Très ému par les marques de sympathie adressées, Gérard Claude souhaite pour le moment prendre le temps, avec son épouse, de profiter de leur statut de grands-parents.