Vittel et Contrexéville - Nestlé : le plan de départs volontaires revu et corrigé

Publié le 10/09/2011
La direction de Nestlé Waters vient d'annoncer lors du dernier comité d'entreprise la réduction du nombre de départs volontaires de 234 à 176.
Vittel et Contrexéville - Nestlé : le plan de départs volontaires revu et corrigé
Vittel et Contrexéville - Nestlé : le plan de départs volontaires revu et corrigé
La direction de Nestlé Waters vient d'annoncer lors du dernier comité d'entreprise la réduction du nombre de départs volontaires de 234 à 176.

© Vosges Matin, Samedi le 10 Septembre 2011 / Vosges / Vittel

 
Un rebond du marché en 2010 oblige la direction de Nestlé Waters à revoir son plan de départs volontaires initié en 2009. (Archives)

Septembre 2009, la direction de Nestlé Waters Vosges annonçait la mise en place d'un plan de départs volontaires visant à réorganiser le site vittello-contrexévillois qui concernerait 234 personnes sur deux ans : 100 en septembre 2010 et 134 en septembre 2011. Aujourd'hui, la donne a visiblement quelque peu changé. La campagne promotionnelle a semble-t-il porté ses fruits et permis de relancer un marché moribond depuis près de cinq ans, obligeant les dirigeants de l'entreprise à revoir leur copie.

Résultat : lors d'un comité d'entreprise qui s'est tenu mercredi après-midi, ces derniers ont annoncé la réduction du nombre de départs volontaires. 64 salariés sont déjà partis et 112, au lieu des 170 annoncés précédemment, devront en faire de même d'ici fin 2013. Les conditions proposées relatives à ces départs restent quant à elles les mêmes (un mois de salaire par année de présence dans l'entreprise et 18 mois de congé mobilité). L'investissement programmé de 30 millions d'euros sur plusieurs années visant à développer le site et à le moderniser reste également d'actualité.

Si la direction voit dans ce nouveau plan la suite logique à une réorganisation nécessaire afin d'améliorer un résultat économique qui reste dégradé (mais confidentiel) en vue de pérenniser le site (la principale orientation concernerait un effort conséquent sur les frais fixes qui ont augmenté de plus de 30 % sur quatre ans), les syndicats ne l'entendent pas de cette oreille. « Nous ne pouvons que contester la base de calcul, alors que depuis le 1er janvier, l'entreprise a eu recours à 90 intérimaires pour faire face aux pics de production. Ils n'en tiennent pas compte aujourd'hui dans leur plan. » Même son de cloche du côté de la CFDT et de son représentant, Eric Péry qui ne voit pas « comment il est possible de produire autant, voir plus avec moins de monde. » Le cabinet d'expertise saisi par les syndicats à l'issue du comité d'entreprise lèvera peut-être le voile sur ses inquiétudes.

Séb.C.

L'évolution des effectifs des deux sites Vittel-Contrexéville a observé une chute vertigineuse en l'espace de 35 années.

1975 : 1 700 salariés à Contrexéville et 3 000 salariés à Vittel.

1992 : Nestlé Waters prend le contrôle des deux sites.

2004 : 2 000 salariés travaillent sur les deux sites.

2013 : après ce nouveau plan de part volontaire, 1 044 salariés devraient travailler sur les deux sites.

2006 : c'est l'année record au niveau de la production avec 1,8 milliard de cols.

2010 : après une forte baisse, la production tend à se stabiliser à 1,3 milliard de cols.

2013 : une projection laisse entrevoir une production d'1,4 milliard de cols.