Xertigny : la fromagerie délocalise une partie de sa production

Publié le 02/11/2010
La société fromagère de Xertigny devrait perdre une partie de sa production. Une quarantaine d'emplois seraient menacés.
Xertigny : la fromagerie délocalise une partie de sa production
Xertigny : la fromagerie délocalise une partie de sa production
La société fromagère de Xertigny devrait perdre une partie de sa production. Une quarantaine d'emplois seraient menacés.

Vosges Matin, Samedi le 30 Octobre 2010 / Vosges 

Des menaces pèsent sur l'avenir de la société fromagère de Xertigny. (Photo Eric THIEBAUT)

Hier après-midi, la réunion informelle entre la direction de la Société fromagère de Xertigny et les représentants du personnel a été écourtée. « On n'a pas voulu répondre à nos questions », déplore Sébastien Grand, délégué syndical CFDT. Dommage car les rumeurs risquent rapidement d'empoisonner le climat au sein de l'entreprise. Propriété du groupe Lactalis (36 500 salariés, 125 sites industriels), elle emploie 200 salariés. Ce qui lui confère le titre de premier employeur de la ville.

« On nous a juste dit que la fabrication des « ovales », fromages à pâte molle, doit être délocalisée sur un autre site », précise Sébastien Grand.

Véronique Marcot, maire de Xertigny, le confirme. Elle a rencontré le directeur du site en début de semaine et suit le dossier de près. Elle se veut rassurante même si elle comprend l'inquiétude des salariés. « Dans un contexte économique difficile, la fromagerie doit se restructurer afin de préserver sa compétitivité et de conserver ses parts de marché », résume-t-elle. « Cela implique une réorganisation des équipes », poursuit-elle.

Cela concernerait une quarantaine de personnes à qui seraient proposées des mutations vers d'autres sites du groupe. Tout cela au conditionnel puisque le directeur du site, Didier Humbert, et la direction de la communication du groupe Lactalis, à Laval, sont restés muets pour l'instant sur le sujet.

Cécilia CHERRIER