« Marché de dupes »

Publié le 18/01/2010
La CFDT-Renault réagit aux déclarations de l'Élysée sur la production de la Clio 4.
« Marché de dupes »
« Marché de dupes »
La CFDT-Renault réagit aux déclarations de l'Élysée sur la production de la Clio 4.

Lundi 18 Janvier 2010, © L'Est Républicain / FRANCE

 

La CFDT-Renault a qualifié hier de « marché de dupes » les résultats de la rencontre la veille entre Nicolas Sarkozy et le Pdg du groupe Carlos Ghosn au sujet de la production de la future Clio 4, en accusant le gouvernement de s'être livré à une « mascarade de communication ».
Carlos Ghosn a assuré au chef de l'Etat que la production de la future Clio serait en partie confiée à l'usine de Flins (Yvelines) et non entièrement délocalisée à Bursa, en Turquie, comme le craignait le gouvernement.
« C'est une annonce qui n'apporte rien », a déclaré le responsable de la CFDT à Renault, Fred Dijoux. « Je suis presque persuadé que dans deux-trois ans, la totalité de la Clio 4 sera montée à Bursa sans que l'emploi ne soit garanti à Flins », a-t-il dit.
Selon lui, « même si un volume d'activité est assuré à Flins par la future voiture électrique Zoe, ce volume ne suffira pas pour assurer l'emploi » dans l'usine (2.900 salariés).
 

« Manque de responsabilité »


Renault entamera à Flins en septembre 2011 la fabrication de la Zoe, modèle principal de sa future gamme de quatre voitures électriques.
M. Ghosn avait déclaré début novembre que l'assemblage des Clio y serait maintenu « jusqu'au moment où la voiture électrique et les batteries prendront complètement le relais ».
« Sarkozy et Christian Estrosi auraient pu se passer de cette mascarade de communication pour en arriver là ! C'est la démonstration de leur manque de responsabilité pour aborder les questions de stratégie industrielle de la France et de l'entreprise », a lancé le syndicaliste.