Automobile : PSA va recruter 4.000 personnes en 2011

Publié le 16/03/2011
Montbeliard. Signe tangible que la crise appartient bel et bien au passé, PSA Peugeot-Citroën recrutera 4.000 nouveaux collaborateurs en France sur l'année 2011.
Automobile : PSA va recruter 4.000 personnes en 2011
Automobile : PSA va recruter 4.000 personnes en 2011
Montbeliard. Signe tangible que la crise appartient bel et bien au passé, PSA Peugeot-Citroën recrutera 4.000 nouveaux collaborateurs en France sur l'année 2011.

L'Est Républicain, Mercredi le 16 Mars 2011 / Ouverture Région Lorraine

 


Pas de grande déclaration pour annoncer cette bonne nouvelle (c'est tout de même 1.300 embauches de plus qu'en 2010), mais quelques lignes à la fin d'un communiqué du groupe dans le cadre d'une visite de Xavier Bertrand, ce lundi, sur le site PSA de Vélizy où le ministre du Travail est venu évoquer l'emploi des jeunes.

« Avec le redémarrage de l'activité économique, le groupe a repris sa politique de recrutement : 2.700 recrutements en France en 2010, chiffre qui sera porté à 4.000 en 2011 », écrit le PSA. Ces 4.000 embauches - en contrat à durée indéterminée - représentent 40 % des recrutements du groupe dans le monde cette année.

Les hommes et les femmes travaillant pour PSA dans le Pays de Montbéliard, à Vesoul et Mulhouse attendent maintenant de connaître le contingent alloué aux différents sites. « La répartition n'est pas encore connue », assurait hier soir un porte-parole des constructeurs.

A la CFDT de Sochaux, Guy Miseré, qui assure avoir déjà été « mené en bateau », choisit d'attendre avant de jouer de la grosse caisse : « Un grand nombre de personnes espère être embauché, nous préférons rester prudents. » Pour l'organisation, 500 embauches à Sochaux seraient un nombre un minimum.

La CGT rappelle que Peugeot Sochaux occupe aujourd'hui 1.900 ouvriers intérimaires et plus de 800 techniciens extérieurs à la société. Délégué syndical central, Bruno Lemerle propose « une première étape de 1.000 embauches » à Sochaux, « pour résorber la précarité ». A la CFE-CGC, Pascal Mazzolini aboutit au même nombre : « PSA peut aujourd'hui recruter 350 membres des bureaux extérieurs et 700 intérimaires sans hypothéquer l'avenir de Sochaux. »

Tous insistent sur le fait que l'usine sochalienne fonctionne « au maximum de ses capacités » et que la fabrication de la DS 5 est un gage de pérennité pour l'équipe de nuit.

Reste à savoir quand sera officialisée la répartition. Peut-être le 28 mars lors du prochain comité d'établissement à Sochaux. La CFE-CGC a indiqué hier soir qu'elle se montrerait « très interrogative ».

Damien BESSOT