Cernay (68) LES SALARIÉS D'HYMER FRANCE NÉGOCIENT AVEC LEUR GROUPE ALLEMAND

Publié le 15/01/2010
Les négociations engagées avec la maison-mère allemande Hymer pour éviter la fermeture immédiate du fabricant de caravanes Hymer France (190 salariés), en dépôt de bilan à Cernay (Haut-Rhin), se poursuivront aujourd'hui, a-t-on appris hier auprès du personnel.
Cernay (68) LES SALARIÉS D'HYMER FRANCE NÉGOCIENT AVEC LEUR GROUPE ALLEMAND
Cernay (68) LES SALARIÉS D'HYMER FRANCE NÉGOCIENT AVEC LEUR GROUPE ALLEMAND
Les négociations engagées avec la maison-mère allemande Hymer pour éviter la fermeture immédiate du fabricant de caravanes Hymer France (190 salariés), en dépôt de bilan à Cernay (Haut-Rhin), se poursuivront aujourd'hui, a-t-on appris hier auprès du personnel.

Vendredi 15 Janvier 2010, © Vosges Matin / REGION 
Silencieuse depuis la mise en redressement judiciaire de sa filiale française fin novembre, la direction du groupe allemand a accepté de rencontrer une délégation de salariés par l'intermédiaire de son président, Hermann Pfaff, à la sous-préfecture de Thann (Haut-Rhin). Les salariés lui demandent de s'engager sur un volume de production pendant plusieurs semaines de façon à prolonger l'activité au-delà du 20 janvier prochain et d'éviter la liquidation à l'audience prévue ce jour-là au tribunal de grande instance de Mulhouse, ont indiqué les membres de leur délégation. Un sursis pourrait donner le temps à des projets de reprise de se constituer, ont-ils plaidé. Trois cadres de l'entreprise française seraient candidats à une reprise avec une partie des effectifs, a fait valoir Antoine Dugo, délégué CFDT et porte-parole des salariés. Les négociations avec le représentant du groupe ont avancé mercredi soir mais sans aboutir, si bien qu'elles reprendront aujourd'hui, toujours en sous-préfecture, a-t-il indiqué. Elles portent aussi sur la prime de licenciement à verser le cas échéant, a-t-il rappelé. Pour justifier le dépôt de bilan de sa filiale, Hymer a avancé la baisse de moitié des commandes. Le groupe dans son ensemble a subi l'an dernier une baisse de chiffre d'affaires de 28%, à 654,5 millions d'euros.