Continental : 52 % de oui au régime salarial

Publié le 14/09/2010
Cinquante-deux pour cent des salariés de l'équipementier automobile allemand Continental en Midi-Pyrénées ont approuvé hier un plan de maintien de l'emploi de la direction prévoyant des sacrifices salariaux et 48 % l'ont rejeté.
Continental : 52 % de oui au régime salarial
Continental : 52 % de oui au régime salarial
Cinquante-deux pour cent des salariés de l'équipementier automobile allemand Continental en Midi-Pyrénées ont approuvé hier un plan de maintien de l'emploi de la direction prévoyant des sacrifices salariaux et 48 % l'ont rejeté.

Vosges Matin, Mardi le 14 Septembre 2010 / France / TOULOUSE

 

Quelque 83 % des salariés ont participé à la consultation, a précisé Véronique Eucat, porte-parole de Continental Automotive France. Les syndicats majoritaires de l'entreprise, CGT et CFDT (environ 60 % du personnel) avaient appelé au boycott du vote organisé auprès de 2 500 salariés dans les trois usines de Toulouse, Boussens (Haute-Garonne) et Foix (Ariège), ainsi que dans une petite unité commerciale à Rambouillet (Yvelines).

Pour la direction, le plan est vital pour la survie des trois sites, non pas à très court terme puisque Continental Automotive est une entreprise profitable, mais au-delà parce que les usines vont au-devant d'une baisse alarmante de leurs commandes en 2012 et 2013.

Le marché est le suivant, selon la direction : réduire le coût du travail de 8 % en gelant quasiment les augmentations de salaire en 2011, en diminuant fortement la prime d'intéressement et en supprimant deux jours de RTT par an jusqu'en 2015. En contrepartie, la direction de Continental en Allemagne s'engage à maintenir la charge de travail jusqu'en 2015.