Débat - Plus de pêcheurs à la ligne que de salariés syndiqués !

Publié le 20/02/2011
De M. William Kaise, du « Cercle de réflexion et d'information d'Epinal », ce courrier reçu courant janvier.
Débat - Plus de pêcheurs à la ligne que de salariés syndiqués !
Débat - Plus de pêcheurs à la ligne que de salariés syndiqués !
De M. William Kaise, du « Cercle de réflexion et d'information d'Epinal », ce courrier reçu courant janvier.

© Vosges Matin, Dimanche le 20 Février 2011 / Dialogue 

« Le taux de syndicalisme en France est le plus faible des pays développés : Le syndicalisme en France, comparé à celui des autres pays développés, présente une double caractéristique paradoxale : le taux de syndicalisation y est le plus faible (moins de 8 % soit de l'ordre de 1 800 000 adhérents, dont plus de 1 million de fonctionnaires, quand les pêcheurs à la ligne sont plus de 1, 9 million) mais il est certainement le plus puissant, car il peut paralyser totalement le pays par un usage parfois abusif du droit de grève, droit qui ne devrait être utilisé qu'in fine après échec de toute négociation. Cette contradiction : représentativité minimale -- efficacité maximale, est la conséquence de la conjugaison de deux éléments majeurs : premièrement les bataillons syndicaux sont recrutés en majorité dans les secteurs clés de la vie publique (SNCF, RATP, Air France, Education nationale, administrations).

Fossilisé 

Deuxièmement, le syndicalisme français est très politisé depuis l'origine, puisque les centrales syndicales sont directement issues des mouvements politiques (parti communiste = CGT ; parti socialiste = FO et CGT ; mouvements chrétiens sociaux = CFTC puis CFDT). Avec la CGC ces cinq syndicats forment un ensemble rigide, qui n'est pas près d'évoluer. Longtemps favorisés par la notion juridique des plus représentatifs édictée par Gilbert Granovac sous Pompidou, ils sont devenus aristocrates d'un système figé pour ne pas dire fossilisé. Il faut tenir compte également, à leurs côtés, des trois groupements syndicaux influents que sont SUD (trotskistes), FSU (Education nationale), UNSA (syndicats autonomes). »

William KAISE