ÉCHEC

Publié le 16/01/2012
François Chérèque, secrétaire général de la CFDT estime que la perte du triple A est un « échec de la gouvernance européenne », la conséquence d'« une responsabilité collective de 30 ans de dettes en France » et d'« une aggravation par la politique du gouvernement » (Europe1/i-télé/Le Parisien/Aujourd'hui en France).
ÉCHEC
ÉCHEC
François Chérèque, secrétaire général de la CFDT estime que la perte du triple A est un « échec de la gouvernance européenne », la conséquence d'« une responsabilité collective de 30 ans de dettes en France » et d'« une aggravation par la politique du gouvernement » (Europe1/i-télé/Le Parisien/Aujourd'hui en France).

© L'Est Républicain, Lundi le 16 Janvier 2012 / France-Monde

 
Sur ce dernier point, le leader de la CFDT estime que la loi TEPA, le bouclier fiscal, la défiscalisation des heures supplémentaires, puis le refus du gouvernement de réviser sa politique, ont largement contribué à accroître la dette française. Il a émis le souhait que la dégradation de la France n'entraîne pas « un nouveau plan de rigueur [...] Si le gouvernement augmente de 2 ou 3 % la TVA, c'est un plan de rigueur ».