Enseignants en grève demain

Publié le 30/01/2012
Le projet de réforme de l'évaluation des enseignants en cause
Enseignants en grève demain
Enseignants en grève demain
Le projet de réforme de l'évaluation des enseignants en cause

© L'Est Républicain, Lundi le 30 Janvier 2012 / France-Monde

 

UNE GRÈVE, en ordre dispersé et accompagnée d'une manifestation nationale à Paris, aura lieu mardi au sein de l'Éducation nationale pour obtenir le retrait du projet de réforme de l'évaluation des enseignants et dénoncer les 14.000 suppressions de postes de la rentrée 2012. La mobilisation va d'abord toucher les collèges et les lycées, où les syndicats Snes-FSU (le principal du secondaire), FO et Snalc appellent à « une journée de grève nationale », mais pas le SE-Unsa ni le Sgen-CFDT. Le projet de réforme de l'évaluation, supposé entrer en vigueur à la rentrée 2012, est ressenti avec davantage d'acuité dans le secondaire où l'évaluateur deviendrait le seul chef d'établissement, à l'occasion d'un entretien tous les trois ans qui déterminerait l'évolution du salaire. Jusqu'alors, les professeurs avaient une double notation, administrative par le chef d'établissement, et pédagogique, la plus importante pour la carrière, par l'inspecteur régional, formé dans la discipline des collègues qu'il inspecte. Ce projet de réforme avait déjà entraîné une grève le 15 décembre dernier.

L'autre sujet de mobilisation des syndicats Snes, FO et Snalc concerne les suppressions de postes prévues à la rentrée 2012, sur lesquelles ils sont rejoints par le principal syndicat des écoles primaires, le SNUipp-FSU. Sur les 14.000 postes devant être supprimés, il y en a 6.550 dans les collèges et lycées, mais aussi 5.700 dans le primaire, dont 2.500 postes d'enseignants « Rased », spécialisés dans la lutte contre l'échec scolaire. Le SNUipp a lancé un « appel national » à « 101 grèves et manifestations », dans les 101 départements de métropole et d'outre-mer, « avec un temps fort passant par la manifestation nationale et la grève du (mardi) 31 janvier partout où c'est possible ».